ERBIL (AFP) - 06/10/2006 10:24 - La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice discutait vendredi avec le président de la région autonome kurde d'Irak Massoud Barzani des efforts destinés à assurer un partage équitable des ressources pétrolières du pays.

  

 03.10.06 | 16h15  •  Mis à jour le 03.10.06 | 16h15 SAINT-SÉBASTIEN (DONOSTIA) ENVOYÉ SPÉCIAL

Sur les bords de la Concha (le coquillage), la belle baie bordée de sable qui baigne Saint-Sébastien, Bahman Ghobadi fait désormais partie de l'élite du cinéma mondial. Pour la deuxième fois en trois ans, le jury du festival basque, présidé en cette 54e édition par Jeanne Moreau, lui a décerné sa récompense suprême, la Concha d'or. Contrairement à ce qui s'était passé en 2004, où Les Tortues volent aussi avait été le seul lauréat, le cinéaste kurde iranien a partagé le prix attribué à Niwemang (demi-lune) avec un néophyte, le Français Martial Fougeron, qui présentait son premier long métrage, Mon fils à moi.


  

 05.10.06 | 14h08  •  Mis à jour le 05.10.06 | 14h08 

Un père affectionné nous offre la main de sa fille malade en mariage. La belle est éblouissante. Et, comble de bonheur, ce père nous assure que la promise, soignée, est en voie de guérison. "Je ne minimise pas le travail qui nous reste à accomplir", ajoute-t-il, comme s'il s'agissait d'un détail secondaire. C'est ce qu'écrit M. Abdullah Gül, vice-premier ministre, et ministre des affaires étrangères de Turquie (Le Monde du 26 septembre). Il nous accorde que les obstacles ne manquent pas sur le chemin de l'adhésion de son pays à l'Union européenne.


  

  AP - Édition du lundi 2 octobre 2006

Saint-Sébastien -- Le jury du festival international de Saint-Sébastien, en Espagne, a décerné samedi sa principale récompense, la Concha de Oro (coquillage d'or), ex æquo au film français Mon fils à moi du réalisateur Martial Fougeron et à Half Moon du cinéaste kurde iranien Bahman Ghobadi.

  


Courrier international - 29 septembre 2006

Abdullah Öcalan, le leader du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), emprisonné depuis 1999, a appelé, le jeudi 28 septembre, à un cessez-le-feu. Un appel qui survient juste après que le président irakien d'origine kurde, Jalal Talabani, propose sa médiation entre les séparatistes kurdes et les Turcs. Une connivence inadmissible aux yeux de la Turquie.


  


Laure Marchand  - 29 septembre 2006

Abdullah Öcalan, le chef emprisonné du Parti des travailleurs kurdes (PKK), demande à ses troupes de renoncer à la violence armée.


  

  Mis à jour le 27.09.06 | 14h52

Silence ! Personne ne parle ! Saddam dehors !", a hurlé le juge à l'accusé. Pour la seconde fois en une semaine, le juge Mohamed Al-Oreibi Al-Majid Al-Khalifa a ordonné, mardi 26 septembre, l'expulsion de Saddam Hussein. Depuis l'ouverture du procès de l'ex-raïs, jugé pour génocide contre les Kurdes dans l'affaire des campagnes "Anfal" en 1988, les cris et les gesticulations font plus de bruit que les témoignages des victimes qui se succèdent à la barre.

  

AFP - 26 septembre 2006

Une délégation de députés turcs a exprimé mardi son soutien à la minorité turkmène d'Irak et mis en garde les Kurdes contre leurs visées sur la riche région pétrolière de Kirkouk, au cours d'une visite dans cette ville.


  


avec AFP et Reuters | 20 septembre 2006

La dixième audience du procès "Al-Anfal" contre Saddam Hussein, accusé de génocide contre la population kurde, s'est ouverte houleusement, mercredi 20 septembre, sous la présidence d'un nouveau juge, Mohamed Al-Ourebi, son prédécesseur Abdallah Al-Amery ayant été évincé la veille pour laxisme envers l'ancien dictateur.

  


21 septembre 2006

 La romancière turque Elif Shafak a comparu jeudi 21 septembre en appel devant la cour de Beyoglu, à Istanbul, pour "insulte à l'identité nationale". Evidemment, contre l'avis de ses médecins : elle vient de mettre au monde une petite fille.