La population kurde

mis à jour le Mercredi 21 decembre 2016 à 16h48

Il n’y a pas de statistiques officielles et fiables sur l’importance numérique des Kurdes dans les Etats du Proche-Orient où ils vivent.

Les estimations courantes se basent sur les statistiques relatives à la population de chaque département ou gouvernorat faisant partie de l’aire de peuplement à forte majorité kurde.  Au chiffre ainsi obtenu, on ajoute une estimation de la population kurde vivant dans les autres régions du pays – hors du Kurdistan.

Aussi en Turquie, la zone de peuplement kurde comprend les 23 vilayets (départements) de l’Anatolie de l’Est et du Sud-Est ainsi que les districts kurdes de Sivas et de Marash couvrant une superficie d’environ 230.000 km2.  Ce territoire, que les Kurdes appellent le Kurdistan du Nord (Kurdistana Bakur), compte 14,2 millions d’habitants en 2016.  Selon plusieurs enquêtes, 86% d’entre eux sont des Kurdes, le restant étant composé de minorités arabe (Urfa, Mardin, Siirt) et turque (principalement militaires, policiers et fonctionnaires), ainsi que des Syriaques et des Arméniens.  Il y a donc en 2016, environ 12,2 millions de Kurdes vivant toujours au Kurdistan de Turquie.

On sait qu’il y a aussi de fortes communautés kurdes dans les grandes métropoles turques comme Istanbul, Izmir, Ankara, Adana et Mersin.  L’importance numérique de cette « diaspora » est évaluée selon les sources à 7 à 10 millions dont plus de 3 millions à Istanbul, qui est la plus grande ville kurde du monde et où aux élections de juin 2015 le parti pro-kurde HDP a remporté 11 sièges de députés.

En retenant une estimation moyenne de 8 millions de Kurdes dans la partie turque de la Turquie, on arrive ainsi au chiffre de 20 millions de Kurdes en Turquie, soit environ 25% de la population totale de ce pays.

A noter qu’en 2014, la Commission européenne évaluait la population kurde de Turquie dans une fourchette de 14 à 18 millions. Certains démographes turcs prédisent que si le fort taux de natalité kurde actuel devrait se maintenir, les Kurdes pourraient vers 2050 constituer la majorité de la population de la Turquie ? d’où les politiques de déplacements forcés vers l’ouest du pays afin d’assimiler (turquiser) le plus grand nombre possible de Kurdes afin de conjurer ce « péril ».

Avec la même méthodologie, on parvient pour le Kurdistan iranien à une population d’environ 10 millions soit 12,5% de la population de l’Iran (80 millions) au Kurdistan iranien (provinces de Kordestan, Kermanshahan, Ilam et Azerbaidjan occidental). A cela s’ajoutent les communautés kurdes du Khorassan (1,5 millions) et de Téhéran (0,5 million) soit au total environ 12 millions de Kurdes en Iran (15% de la population totale).

Pour le Kurdistan d’Irakien on dispose de chiffres plus précis.  En 2016, on comptait 5,4 millions de Kurdes dans les trois gouvernorats (Erbil, Duhok, Suleimanieh) de la Région fédérée du Kurdistan et environ 3 millions de Kurdes sur les territoires kurdes contigus non situés officiellement dans la région du Kurdistan.  La population kurde en Irak se chiffre ainsi à 8,4 millions, soit 26,5 % de la population totale de l’Irak.  

Le Kurdistan irakien abrite aussi des minorités chrétiennes (environ 100.000) et turkmènes (500.000), ainsi que 1.8 millions de réfugiés et de déplacés

En Syrie, la guerre civile a complètement bouleversé les équilibres démographiques dans les trois cantons kurdes (Djézireh, Kobané et Afrin) dont la population est estimée à 2,5 millions.  A cela, s’ajoutent les communautés kurdes d’Alep et de Damas comptant plus d’un million de personnes.  Au total, la population kurde de Syrie peut être évaluée à 3 à 3,5 millions, soit près de 15% de la population de Syrie.  

Enfin, la diaspora kurde en Europe occidentale est évaluée à 1,5 millions de personnes (Voir notre rubrique « Diaspora kurde »)

Ainsi au total en 2016, il y a environ de 36 à 45 millions de Kurdes répartis comme suit :

Pays Estimation minimale Estimation courante % minimale de la population totale % courante de la population totale
1 Turquie  15 millions 20 millions 19,00% 25,00%
2  Iran 10 millions 12 millions 13,00% 17,50%
3  Irak 8 millions 8,5 millions 25,00% 27,00%
4  Syrie 3 millions 3,6 millions 12,50% 15,00%
5  Diaspora kurde d’Europe 1,2 millions 1,5 millions    
6  Diaspora kurde d’ex-URSS 0,4 millions 0,5 millions    
X TOTAL 36,4 millions 45,6 millions    

 

Largement rurale jusqu’à la fin des années 1960, la population kurde est actuellement à plus de 75% urbanisée.  La destruction de 90% de villages kurdes en Irak sous le régime de Saddam Hussein et celle de 3.428 villages et hameaux kurdes en Turquie dans les années 1990 ont accentué l’exode rural.

Les plus grandes villes du Kurdistan sont au Nord : Diyarbakir (1,5 millions d’habitants), Antep et Urfa ;   à l’Est :  Kermanchahan (850.000 habitants) et Sinneh (432.000 h.) ; au Sud : Erbil (capitale de la République fédérée du Kurdistan, 1.431.000 h.), Suleimanieh (1.613.000 h.) et Kirkouk (750.000 h.) et Duhok (912.500 h. ), au Kurdistan de Syrie : Afrin, Qamishli, Kobané sont les principaux centres urbains.