ISTANBUL, 16 oct 2005 (AFP) - 11h29 - L'écrivain turc Orhan Pamuk espère être acquitté par la justice de son pays, qui le poursuit pour des propos évoquant les massacres d'Arméniens par les Turcs et les nombreux morts kurdes dans le sud-est du pays, a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne de télévision CNN-Turquie.

  

 
(PC) Michel Dolbec - 13 octobre 2005

Le «fédéralisme est un passage obligé» pour les Kurdes d'Irak qui rêvent d'indépendance, estime Louise Beaudoin. D'après l'ancienne ministre, le Québec demeure pour eux un «modèle» notamment en matière de relations internationales et de protection de la langue


  

Article publié le 16/10/2005

«Le succès du vote est plus politique que constitutionnel.»
Gérard Chaliand
Spécialiste du Moyen-Orient  [15/10/2005] 5 min 47 sec
Real   Windows
Constitution irakienne

Avant même que n’en soit connu le résultat, le référendum sur le projet de Constitution irakienne est d’ores et déjà un succès grâce à la forte mobilisation des électeurs, qui à en croire les premières estimations, étaient plus de 61% à se rendre aux urnes.


  

DIYARBAKIR (Turquie), 12 août 2005 (AFP) - 12h02 - Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a assuré vendredi à Diyarbakir, la principale ville du sud-est turc à majorité kurde, que la question kurde se résoudrait avec "plus de démocratie", malgré la recrudescence des opérations armées des rebelles kurdes.

  

ImagePar Christophe BOLTANSKI - lundi 15 août 2005

Les députés ont jusqu'à ce soir pour se mettre d'accord sur un projet, respecter le calendrier fixé par les Etats-Unis et éviter à l'Irak davantage de chaos.

  

Craignant pour sa vie, l'écrivain Mehmet Uzun a décidé de quitter le pays

ImageDiyarbakir : Marie Michèle Martinet [Le Figaro - 27 août 2005]
Tandis que les tensions deviennent perceptibles, en Turquie, entre les partisans de la manière forte prônée par l'armée contre le PKK et les adeptes du dialogue dont le premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, s'est fait le héraut, les intellectuels engagés dans le débat paraissent particulièrement exposés.

  

Le président irakien s’en est pris violemment aux pays arabes auxquels il reproche leur manque de solidarité envers l’Irak.

Info[RFI - 6 septembre 2005] Le président Talabani est en colère et il le fait savoir. Lundi, Jalal Talabani (qui est kurde) a vivement reproché aux États arabes leur indifférence à l’égard des victimes de la bousculade meurtrière du pont d’Al Aïmah qui s’est produite à Bagdad le 31 août, lors d’un pèlerinage chiite et qui avait fait un millier de victimes. En dehors du Koweït, qui a offert 10 millions de dollars aux victimes, les autres pays arabes n’ont rien proposé, ou des montants dérisoires.


  

Critique - LE MONDE | 13.09.05 | 13h47
Info
ourné en grande partie au Kurdistan irakien après la chute du régime de Saddam Hussein, Kilomètre zéro, d'Hiner Saleem, vacille sous le poids de l'histoire.

  

Photo

mercredi 7 septembre 2005, 14h54

BAGDAD (AFP) - Le chef de l'Etat irakien, le Kurde Jalal Talabani, a affirmé, en dépit de son opposition à la peine de mort, que le président déchu Saddam Hussein avait avoué plusieurs de ses crimes et qu'il méritait de mourir.

agrandir la photo

  

Info

[15 septembre 2005 - Sommet de l'ONU] Au deuxième jour du sommet des 60 ans de l'ONU, le terrorisme en première ligne. Le président russe à estimé jeudi que les Nations unies devraient cesser de se consacrer à régler les querelles entre États-membres pour coordonner la lutte mondiale contre le terrorisme, et son homologue irakien a lui lancé une forme d'appel au secours pressante.