Image
La Cour européenne estime que le leader kurde n'a pas eu un procès équitable.

Par Ragip DURAN vendredi 13 mai 2005 (Liberation - 06:00)
Istanbul de notre correspondant

  

BAGDAD (AP-dimanche 8 mai 2005) -

Voici la liste du gouvernement dirigé par le Premier ministre Ibrahim al-Jaafari:

  

ERBIL (Irak), 6 mai (AFP) - 11h11 - Le puissant chef kurde irakien Massoud Barzani s'est insurgé avec force contre le suppression de la mention d'un Irak fédéral dans le serment qui a été prononcé mardi par les membres du gouvernement.

  

ISTANBUL, 30 avr (AFP) - 13h25 - L'Irak attend plus d'aide de la part de ses voisins, a affirmé samedi à Istanbul le chef de la diplomatie irakienne Hoshyar Zebari, qui participait à une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays riverains de l'Irak.

  

ISTANBUL (Turquie), 30 avr (AFP) - 12h48 - Les ministres des Affaires étrangères des pays voisins de l'Irak se sont réunis samedi à Istanbul pour affirmer leur soutien au nouveau gouvernement de ce pays et appeler tous les groupes irakiens à participer au processus politique en cours.

  

Parodie internationale de justice

[l'Humanité - 31 mai 1999] - Le directeur de l’Institut kurde de Paris s’indigne de l’hypocrisie de la communauté internationale, qui va laisser ™calan être condamné à mort et ferme les yeux devant les crimes commis par l’État turc contre le peuple kurde.

  

Ibrahim Jaafari veut former un cabinet ouvert à toutes les communautés.

Par Christophe BOLTANSKI
vendredi 08 avril 2005 (Liberation - 06:00)

La démocratie irakienne est une école de la patience. Elus la veille par l'Assemblée nationale, après plus de deux mois de marchandages, le président kurde, Jalal Talabani, et ses deux vice-présidents ont nommé hier, comme prévu, un islamiste chiite modéré, Ibrahim Jaafari, au poste de Premier ministre. Mais il faudra attendre encore un peu avant que la passation du pouvoir ne devienne effective. Le nouveau chef du gouvernement a exprimé «l'espoir de terminer la formation» de son équipe «d'ici deux semaines». La loi lui accorde un délai d'un mois.

  

LE CAIRE, 10 avr (AFP) - 9h49 - Le nouveau président de la République irakienne Jalal Talabani a déclaré qu'il ne lui revenait pas personnellement de gracier le dictateur irakien déchu Saddam Hussein si celui-ci est condamné à mort.


  

Image vendredi 04 février 2005 Par Didier HASSOUX

Visite en Turquie de Jean-Louis Debré et des quatre présidents de groupe.

Ankara envoyé spécial

  

Image jeudi 27 janvier 2005

Dimanche auront lieu les premières élections véritablement pluralistes de toute l'histoire du pays pour élire une Assemblée nationale chargée de l'élaboration de la Constitution.

Par Kendal NEZAN