20 juillet 2007 | christophe Lamfalussy

Même s'ils ne disposent pas de la majorité parlementaire, les laïcs n'autorisent aucun écart de l'AKP au pouvoir.
Ils disposent de multiples relais dans "le pays profond".


  


Par Gérard LEFORT, mercredi 11 juillet 2007

Half Moon (Nimewang) de Bahman Ghobadi avec Ismail Ghaffai, Allahmorad Rashtiyaniâ 1h47.

Le retour d'exil d'un célèbre musicien kurde irakien et de ses dix fils.

Mamo est un vieil homme. Avec ses fils, il entreprend un long voyage qui pourrait bien être le dernier. Tous embarqués dans un bus antique sur des routes tracées au Moyen Age.

  

10 jullet 2007

Les Etats-Unis et l'Irak ont mis en garde la Turquie, lundi 9 juillet, contre toute velléité d'intervention militaire contre les rebelles kurdes basés dans le nord de l'Irak. "Une grande mobilisation est en cours le long de la frontière septentrionale de l'Irak", a affirmé le ministre des affaires étrangères irakien, Hochiyar Zebari, estimant à 140 000 le nombre de soldats turcs qui seraient massés le long de la frontière séparant la Turquie de l'Irak.

  


24 juin 2007

HALABJA (KURDISTAN IRAKIEN) ENVOYÉE SPÉCIALE

our les Kurdes d'Irak et d'ailleurs, la ville d'Halabja demeure, presque vingt ans après le gazage de ses habitants à l'arme chimique et sa destruction, en 1988, le symbole du martyre kurde et des crimes commis par le régime de Saddam Hussein. Pourtant, le procès, à Bagdad, des responsables des campagnes militaires menées contre le Kurdistan irakien entre 1987 et 1988 ne suscite qu'un faible intérêt chez les survivants. "L'exécution du dictateur était un événement joyeux, résume, laconique, Omar Moustafa, professeur d'anglais. Et nous savons que, quelles que soient les charges retenues contre lui, ce sera bientôt le tour d'"Ali le Chimique"."


  


Mercredi 20 juin 2007 | Par Benoît FINCK

BAGDAD (AFP) - Des milliers de soldats américains et irakiens poursuivaient mercredi la plus grande offensive jamais lancée contre les bastions d'Al-Qaïda dans la province de Diyala (nord-est), où au moins 30 combattants ont été tués, au lendemain d'un attentat meurtrier à Bagdad.


  

 avec AFP
6 juin 2007

La Turquie et l'Irak ont démenti, mercredi 6 juin, l'information selon laquelle plusieurs milliers de soldats turcs auraient pénétré dans le nord de l'Irak pour en déloger les rebelles séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). "Pour l'instant, il n'y a pas eu d'incursion dans un autre pays", a déclaré le chef de la diplomatie turque, Abdullah Gül. Le ministre des affaires étrangères irakien, Hoshyar Zebari, a également démenti l'information : "Nous avons vérifié ces informations avec les autorités régionales kurdes et les gardes-frontières à la frontière turque. Ils ont démenti toute incursion ou opération de ce genre."


  


5 juin 2007

La Turquie est située dans une zone géographique où se trouvent 70% des réserves mondiales connues de pétrole et de Gaz.
L'inauguration l'an dernier de l'oléoduc acheminant l'or noir de la Caspienne vers la Méditerranée a donc fait de la Turquie la clef du corridor énergétique européen.


  


Juin 2007

Le dernier numéro de Manière de voir (1) offre une mise en perspective particulièrement bienvenue du bras de fer en cours. Après l’éditorial d’ouverture au titre percutant (« Compte à rebours »), on appréciera la sélection opérée dans plus de trente ans d’articles que Le Monde diplomatique a consacrés à l’Iran. Les reportages de Marcel Barang en 1975 sur l’« occidentalisation en trompe-l’œil » ou sur le système répressif demeurent de précieux éclairages sur le régime du chah.

Par Jean-Pierre Filiu Professeur associé à l’Institut d’études politiques de Paris, auteur de l’essai Les Frontières du jihad, Fayard, Paris, 2006.

  


BAGDAD, 5 mai 2007 (AFP)

La vidéo du lynchage d'une adolescente de la minorité yézidie, tuée en avril dans le nord de l'Irak parce qu'elle était amoureuse d'un musulman, est diffusée sur des sites internet irakiens.

  

avec Reuters
2 mai 2007

e président américain, George W. Bush, a annoncé, mardi 1er mai à la télévision, qu'il mettait son veto au texte de loi adopté par le Congrès sur le financement de la guerre en Irak, qui fixait le début du retrait des troupes américaines avant la fin de l'année. "Lancer un compte à rebours pour le retrait revient à lancer un compte à rebours pour l'échec et ce serait irresponsable", a-t-il déclaré, avant d'ajouter que ce retrait saperait le moral des Irakiens et encouragerait les assassins à travers tout le Moyen-Orient.