LE MONDE | 13.05.05 | 14h50  •  Mis à jour le 13.05.05 | 14h50

Jugé et condamné à mort pour "trahison" au printemps 1999 en Turquie, après une cavale de plusieurs mois suivie d'une arrestation rocambolesque au Kenya, le chef de la rébellion kurde, Abdullah Öcalan, dit "Apo" , n'a pas eu droit à un procès équitable. Ainsi en a décidé, jeudi 12 mai, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), à Strasbourg, qui a invité la justice turque à le rejuger. Condamné à mort au terme de son procès, en juin 1999, le chef kurde avait vu sa condamnation à mort commuée en réclusion à perpétuité, en 2002, après l'abolition de la peine capitale en Turquie, l'une des mesures adoptées par ce pays pour se mettre en conformité avec les principes de l'Union européenne.

  

Image 15.10.04 | 14h16 (ANALYSE)

  

Image DIYARBAKIR (Turquie), 26 mars (AFP) - 12h23

  

Image Avec AFP [26 mars 2003]

  

ARIF ZÊREVAN - SELAHEDÎN, 15/8 2003

Tirkiye bi xirûcira rêkirin û rênekirina eskerên xwe bo Iraqê ve mijûl e û li baœûrê Kurdistanê jî kurd bi xirûcira serxwebûn û federalîzmê ve mijûl in.

  

mercredi 16 mars 2005, 10h17 - BAGDAD (AFP) - La première séance de l'Assemblée nationale irakienne élue le 30 janvier s'est ouverte mercredi matin à Bagdad, près de deux ans après le déclenchement de la guerre ayant renversé la dictature de Saddam Hussein.

  

BAGDAD, 7 fév (AFP) - 16h23 - La liste des deux grands partis kurdes irakiens a remporté une victoire écrasante dans deux des trois provinces du Kurdistan, dans le nord du pays, après le dépouillement de la quasi-totalité des voix, a indiqué lundi la Commission électorale.

  

Dernières nouvelles d'Alsace (6 février 2005)

Avec l'accord des chefs kurdes, les partisans de l'indépendance ont organisé une consultation des électeurs de leur région dimanche. Vive réaction turque.

En assurant qu’il espérait bien voir les Kurdes bénéficier de leur propre Etat «de son vivant», le chef kurde Massoud Barzani a mis dimanche les pieds dans le plat dès la fin du scrutin! Barzani a poursuivi en mettant les points sur les i à propos de Kirkouk, la capitale pétrolière du nord de l’Irak: «Kirkouk est une ville irakienne, Kirkouk est une ville kurde (...). Et ni la Turquie ni quelque autre pays que ce soit n’ont le droit de dire quoi que ce soit à propos de Kirkouk, ou de toute autre ville d’irak.» Autant de déclarations qui, si elles n’ont rien de neuf sur le fond, ont immédiatement fait rugir Ankara.

  

InfoANKARA, 6 fév (AFP) - 15h19 - La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a multiplié dimanche, au deuxième jour de sa visite à Ankara, les assurances quant au maintien de l'unité irakienne et à la lutte contre les séparatistes kurdes de Turquie réfugiés en Irak, deux sujets sensibles pour les Turcs.

"Nous allons travailler sur les difficultés sous-jacentes auxquelles nous sommes confrontés. (...) Les amis ont des différends de temps en temps, mais l'important, c'est qu'ils se rappellent qu'ils sont toujours amis", a déclaré Mme Rice lors d'une conférence de presse peu avant son départ pour Israël.

  

ERBIl (Irak), 23 oct (AFP) -13h17 - Lesecrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, a prôné dimanche"l'entente" entre les communautés d'Irak devant le Parlement régionalkurde, à Erbil (350 km au nord de Bagdad), au cours d'une visitehistorique dans la région autonome du Kurdistan.