ISTANBUL (Turquie), 30 avr (AFP) - 12h48 - Les ministres des Affaires étrangères des pays voisins de l'Irak se sont réunis samedi à Istanbul pour affirmer leur soutien au nouveau gouvernement de ce pays et appeler tous les groupes irakiens à participer au processus politique en cours.

  

Image LE MONDE | 27.04.05 |

Image e premier ministre désigné le 7 avril, Ibrahim Al-Jaafari, a soumis, mardi soir 26 avril, une liste des membres de son gouvernement au président kurde Jalal Talabani. Si cette liste est approuvée, elle sera transmise à l'Assemblée nationale transitoire issue du scrutin du 30 janvier pour approbation. Il aura donc fallu pratiquement trois mois pour constituer le nouveau cabinet irakien. Et encore, tous les titulaires des ministères ne sont pas encore officiellement désignés puisqu'il y a encore des doutes sur les futurs ministres du pétrole et de l'intérieur. En revanche, le poste de la défense, très convoité, aurait été attribué à un sunnite, Saadoun Dlimi.

  

ISTANBUL, 29 avr (AFP) - 12h05 - Le Premier ministre irakien Ibrahim Jaafari ne participera à la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de l'Irak prévue samedi à Istanbul en raison de ses difficultés à former un gouvernement, a affirmé vendredi un diplomate turc de haut rang.
"M. Jaafari a appelé le Premier ministre (turc) hier et lui a présenté ses excuses car il ne pouvait pas quitter l'Irak en raison de la formation du gouvernement", a déclaré le diplomate sous couvert de l'anonymat.

  

BAGDAD, 28 avr (AFP) - 16h33 - A peine né, le nouveau gouvernement dominé par les chiites et les Kurdes irakiens a suscité de vives critiques de représentants de la communauté sunnite qui estiment avoir été marginalisés et n'avoir obtenu que "des ministres d'opérette".

  

Ankara propose une commission mixte d'historiens turcs et arméniens pour enquêter sur le génocide de 1915.

Par Ragip DURAN - vendredi 15 avril 2005 - Istanbul de notre correspondant

Les plus optimistes y voient un prudent premier pas de la Turquie pour régler officiellement ses comptes avec la partie la plus sombre de son histoire. Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, issu du mouvement islamiste, a proposé, dans un message à son homologue arménien, Robert Kotcharian, l'instauration d'une commission mixte composée d'historiens turcs et arméniens afin d'enquêter sur les massacres de centaines de milliers d'Arméniens, en 1915, qu'Ankara se refuse toujours à qualifier de génocide

  

Parodie internationale de justice

[l'Humanité - 31 mai 1999] - Le directeur de l’Institut kurde de Paris s’indigne de l’hypocrisie de la communauté internationale, qui va laisser ™calan être condamné à mort et ferme les yeux devant les crimes commis par l’État turc contre le peuple kurde.

  

PARIS (AP - mercredi 13 avril 2005, 8h14) - Le nouveau président irakien, le Kurde Jalal Talabani, estime dans une interview publiée mercredi par "Libération" que le départ des troupes étrangères n'interviendra "pas avant 2006"

  

LE MONDE | 12.04.05 | 15h19 • Mis à jour le 12.04.05 | 15h19

Imagelarmés par ce qu'ils décrivent comme une "montée du nationalisme" en Turquie, deux cents intellectuels ont publié, lundi 11 avril, dans les journaux turcs une lettre ouverte dénonçant les entraves faites au "processus de paix et de démocratisation" du pays, qui entamera le 3 octobre des négociations avec l'Union européenne.

  

VIENNE, 11 avr (AFP) - 20h09 - Un enseignant d'un lycée autrichien d'Istanbul s'est vu retirer son permis de travail par les autorités turques pour avoir employé le mot "Kurdistan" lors d'un cours, ont rapporté des médias à Vienne lundi.

  

DOUBAI (Reuters-dimanche 10 avril 2005, 16h13 ) - Le groupe du Jordanien Abou Moussab al-Zarkaoui, inféodé à Al Qaïda, a rejeté l'offre d'amnistie du nouveau président irakien, le Kurde Jalal Talabani, traité de "laquais de l'Amérique".