12 juin 2007

Les séparatistes kurdes du PKK ont annoncé mardi 12 juin qu'ils allaient cesser leurs attaques contre des cibles turques, tout en se réservant le droit de riposter aux attaques


  


11 juin 2007

C'est en tout cas ce qu'affirment le gouvernement de Bagdad et les forces de sécurité kurdes d'Irak.
Les autorités turques conservent le mutisme.
Le chef radical chiite Moqtada al Sadr menace les Turcs de représailles.


  


8 juin 2007 | Istanbul | LAURE MARCHAND

La rumeur d'une incursion de l'armée turque, mercredi, dans la province kurde au nord de l'Irak, démentie par Ankara, fait monter la pression dans la région.


  


8 juin 2007 | ISTANBUL CORRESPONDANCE | Guillaume Perrier

ashington "n'a rien vu". Et les ministres des affaires étrangères turc et irakien ont démenti, mercredi 6 juin, toute intervention des troupes turques en Irak. "Pour l'instant, il n'y a eu aucune incursion dans un autre pays", a déclaré Abdullah Gül, selon l'agence Anatolie. Certaines sources assurent toutefois que plusieurs centaines d'hommes ont poursuivi des rebelles sur quelques kilomètres en territoire irakien.


  


1er juin 2007 | Ceyda Turan

La perspective de voir un islamiste accéder à la présidence plonge la Turquie en pleine tourmente politique. Au point de causer des remous jusque dans l’armée. Attention, fragile.


  


30 avril 2007

'était la grande fête des vaincus des élections législatives de 2002 : une marée humaine arborant les couleurs du kémalisme - le drapeau rouge, frappé de l'étoile et du croissant blancs, du fondateur de la Turquie moderne et laïque Mustafa Kemal Atatürk - a envahi, dimanche 29 avril, le quartier de Caglayan, plus habitué, ces dernières années, aux drapeaux verts de l'islam.

  

Par Marc SEMO, 10 mars 2007

La question kurde, le contrôle de l'énergie et l'exercice du pouvoir hypothèquent l'avenir de l'Irak.

C'est sur un pays menacé d'éclatement, dévasté par la guerre civile, livré aux milices et groupes armés que se penche ce samedi la conférence internationale de Bagdad.

  


BAGDAD (AFP) - 28 Janvier 2007 16h57

Le cousin de Saddam Hussein, Hassan al-Majid, dit "Ali le chimique", accusé de génocide lors des campagnes militaires Anfal au Kurdistan irakien (nord) en 1987-1988, a assumé dimanche sa responsabilité dans la destruction de villages et affirmé qu'il n'avait pas à  s'en excuser.


  


23 janvier 2007

Il commence par réaliser en 1997 Vive la mariée… et la libération du Kurdistan et s’est depuis imposé en s’engageant avec subtilité pour la cause de ce peuple déchiré. Il enchaîne avec Passeurs de rêves, Absolitude, Vodka Lemon, Kilomètre zéro et aujourd’hui avec Dol ou la vallée des tambours, qui sera présenté au Festival de Berlin.

  

16 janvier 2007
Feurat Alani, envoyé spécial à Bagdad

 IRAK. Deux proches de l'ex-dictateur ont été pendus alors que d'autres crimes contre l'humanité n'ont pas été jugés. Tentative d'explication.