LE MONDE [17 octobre 2005]

InfoPour la première fois en Syrie, des partis et des personnalités arabes et kurdes d'obédiences politiques diverses viennent de se retrouver autour d'une plate-forme commune, dont l'appellation ­ "Déclaration de Damas pour le changement national démocratique" ­ annonce la couleur : l'objectif de la vingtaine de formations et personnalités signataires est le changement de régime par les voies "pacifiques et démocratiques", dans le but d'instaurer un "Etat de droit" . Les autorités les ayant empêchés d'annoncer leur alliance dans une conférence de presse, les signataires ont diffusé l'information, dimanche 16 octobre, sur un site Internet.

  

«Qui êtes-vous et que me veut cette cour ?»

InfoPar Jean-Pierre PERRIN [jeudi 20 octobre 2005] - Amman envoyé spécial

Vieilli, amaigri, fatigué, démoralisé, l'ombre de lui-même mais toujours extrêmement combatif. Dès la première minute de son procès devant le Tribunal spécial irakien (TSI), Saddam Hussein a défié, hier, le président qui l'interrogeait, refusé de lui obéir et tenté de prouver qu'il était toujours le raïs, le chef et le président de l'Irak.

  

Entre fascination et révolte, Pari et ses enfants suivent le procès des responsables de la mort de son mari.

InfoPar Marc SEMO [jeudi 20 octobre 2005]

Erbil (Kurdistan d'Irak) envoyé spécial — «Comment ose-t-il citer le nom de Dieu ?», murmure, indignée, la vieille femme, en regardant Saddam Hussein commencer son adresse au tribunal spécial par une évocation du «Clément et du Miséricordieux».

  

SOULAIMANIYAH (Irak), 19 oct (AFP) - 10h41 - Un juge kurde, Rizkar Mohammed Amine, présidera l'audience du Tribunal spécial irakien (TSI) devant lequel doit comparaître mercredi le président déchu Saddam Hussein et sept de ses lieutenants pour le massacre en 1982 de 143 chiites, selon une source kurde.

  

ANKARA, 18 oct 2005 (AFP) - 18h40 - Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a averti mardi que son pays est à bout et a lancé un nouvel appel aux Etats-Unis et à l'Irak afin qu'ils contrôlent les rebelles kurdes qui attaquent la Turquie à partir du nord de l'Irak.

  

Des juges kurdes en quête de «vérité»
Reportage auprès des magistrats qui instruisent les crimes de Saddam Hussein au Kurdistan.
Infopar Marc SEMO - mercredi 19 octobre 2005

Erbil (Kurdistan d'Irak) envoyé spécial
Une petite villa coquette entourée de hauts murs jouxte le ministère des Droits de l'homme du Kurdistan irakien.


  


19 octobre 2005

Saddam Hussein. Le procès de l'ex-raïs et de sept de ses proches pour l'exécution de 143 villageois à Doujaïl, en 1982, s'ouvre ce matin devant un Tribunal spécial irakien. Son avocat va demander un ajournement d'"au moins trois mois" des débats.


  

Les gazages des villages kurdes devraient faire l'objet des procès suivants.

InfoPar Christophe BOLTANSKI - mardi 18 octobre 2005

Cheikh Wassan (nord de l'Irak) envoyé spécial

Recroquevillées au fond d'un cirque, les maisons en pierre aux toits de chaume s'enfouissent dans le sol et se confondent avec la rocaille, comme si leurs habitants continuaient à vivre terrés. Seuls de gros tas de fagots, la fumée des cheminées et quelques paraboles révèlent de loin un village. Cheikh Wassan se tient en haut d'une petite route défoncée, tout au nord du Kurdistan irakien, pas très loin de la frontière turque.

  

LE TEMPS - Mardi 18 octobre 2005 - Çetin Sinaci, Renens (VD)
Selon le journal 'Ülkede Gündem' une famille kurde est rentrée au pays sans son dernier né. Cette famille vit en Suisse depuis plusieurs années. Les trois enfants sont nés ici. Mais le dernier, Kawa, 6 mois, n'est pas reconnu par la Turquie, et ainsi il n'a pas pu accompagner sa famille pour les vacances.

  

BAGDAD, 17 oct (AFP) - 22h04 - Voici les taux de participation samedi au référendum sur la Constitution dans treize des dix-huit provinces de l'Irak, annoncés lundi par un porte-parole de la Commission électorale sur la télévision publique Iraqia. La province kurde d'Erbil est celle qui a voté le plus (90%).