ERBIL (Irak), 10 fév (AFP) - 16h00 - Le chef kurde Massoud Barzani s'est prononcé contre une monopolisation du pouvoir par l'une des communautés d'Irak après des entretiens jeudi à Erbil (nord) avec le Premier ministre sortant Iyad Allaoui.

  

Info
09.02.05 | 13h20 • MIS A JOUR LE 09.02.05 | 16h49

Alors que les violences continuent de faire de nombreux morts dans tout le pays, les Irakiens attendent avec impatience l'annonce des résultats des élections du 30 janvier, qui a été reportée pour un recomptage de 300 urnes.

  

ERBIL (Irak), 9 fév (AFP) - 12h36 - Le premier vol commercial d'Iraqi Airways entre la ville kurde irakienne d'Erbil et Amman a eu lieu mercredi, a indiqué lors d'une conférence de presse le vice-ministre des Transports et communications de la région autonome kurde Abdel Hamid Rached.

  

STRASBOURG (Conseil Europe), 8 fév (AFP) - 17h18 - La cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a condamné mardi la Turquie pour violation de la liberté d'expression d'un de ses ressortissants d'origine kurde, auteur en 1996 d'un livre considéré par les autorités comme de la propagande séparatiste.

  

Info
LE MONDE | 08.02.05 | - Bagdad de notre envoyé spécial

L'Alliance kurde devrait arriver en deuxième position dans les résultats du scrutin du 30 janvier, se plaçant ainsi en position d'arbitre dans les tractations politiques à venir.

  

BAGDAD, 7 fév (AFP) - 16h23 - La liste des deux grands partis kurdes irakiens a remporté une victoire écrasante dans deux des trois provinces du Kurdistan, dans le nord du pays, après le dépouillement de la quasi-totalité des voix, a indiqué lundi la Commission électorale.

  

Dernières nouvelles d'Alsace (6 février 2005)

Avec l'accord des chefs kurdes, les partisans de l'indépendance ont organisé une consultation des électeurs de leur région dimanche. Vive réaction turque.

En assurant qu’il espérait bien voir les Kurdes bénéficier de leur propre Etat «de son vivant», le chef kurde Massoud Barzani a mis dimanche les pieds dans le plat dès la fin du scrutin! Barzani a poursuivi en mettant les points sur les i à propos de Kirkouk, la capitale pétrolière du nord de l’Irak: «Kirkouk est une ville irakienne, Kirkouk est une ville kurde (...). Et ni la Turquie ni quelque autre pays que ce soit n’ont le droit de dire quoi que ce soit à propos de Kirkouk, ou de toute autre ville d’irak.» Autant de déclarations qui, si elles n’ont rien de neuf sur le fond, ont immédiatement fait rugir Ankara.

  

InfoANKARA, 6 fév (AFP) - 15h19 - La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a multiplié dimanche, au deuxième jour de sa visite à Ankara, les assurances quant au maintien de l'unité irakienne et à la lutte contre les séparatistes kurdes de Turquie réfugiés en Irak, deux sujets sensibles pour les Turcs.

"Nous allons travailler sur les difficultés sous-jacentes auxquelles nous sommes confrontés. (...) Les amis ont des différends de temps en temps, mais l'important, c'est qu'ils se rappellent qu'ils sont toujours amis", a déclaré Mme Rice lors d'une conférence de presse peu avant son départ pour Israël.

  

Info
BAGDAD, 4 fév (AFP) - Le dirigeant kurde Jalal Talabani a ouvertement brigué le pouvoir en Irak en réclamant le poste de président ou de Premier ministre, au terme d'un parcours politique sinueux commencé dans l'ombre du père du nationalisme kurde Mollah Moustapha Barzani.

M. Talabani, appelé "Mam Jalal", ce qui signifie "Oncle Jalal" en kurde, est un farouche nationaliste, qui a lancé une croisade de plusieurs décennies pour les droits de son peuple.

  

LE MONDE | 05.02.05 | 13h16
Le président de l'Assemblée nationale effectue, depuis le 3 février, une visite de trois jours en Turquie. Il est accompagné des quatre présidents de groupe parlementaire.
Ankara de notre envoyé spécial

En l'espace de quelques jours, deux Français ont eu, cette semaine, les honneurs de la presse turque. Celle-ci a d'abord consacré ses titres au transfert de Nicolas Anelka, qui vient de signer pour trois ans au club de football de Fenerbahce. Elle a ensuite commenté l'arrivée, jeudi 3 février, du président de l'Assemblée nationale, Jean-Louis Debré, accompagné des présidents des quatre groupes représentés au Palais-Bourbon, Bernard Accoyer (UMP), Hervé Morin (UDF), Jean-Marc Ayrault (PS) et Alain Bocquet (PCF).