18 juillet 2007

e portrait de Hrant Dink est accroché au mur, dans un coin du salon du pied-à-terre stambouliote de Baskin Oran. Le visage doux et franc de son ami journaliste d'origine arménienne, assassiné de trois balles dans la tête, en janvier, sur un trottoir d'Istanbul, le suit comme une ombre douloureuse, forcément omniprésente.


  

Mardi 17 juillet 2007 | Alain Campiotti, Sivas

Les Turcs se rendent aux urnes dimanche pour tenter de résoudre une crise politique majeure. Au même moment, l'armée tonne contre les Kurdes qui ont repris les armes dans le sud-est. Reportage dans l'épicentre anatolien, à Sivas


  

jeudi 12 juillet 2007

L’armée turque procède à des concentrations de troupes massives à la frontière.

Par KENDAL NEZAN
président de l'institut kurde de Paris.

Le Kurdistan irakien est un havre de paix et de stabilité dans un Irak déchiré par des affrontements confessionnels et le terrorisme massif d’Al-Qaeda bénéficiant du soutien multiforme de la Syrie et de l’Iran.

  


Par Gérard LEFORT, mercredi 11 juillet 2007

Half Moon (Nimewang) de Bahman Ghobadi avec Ismail Ghaffai, Allahmorad Rashtiyaniâ 1h47.

Le retour d'exil d'un célèbre musicien kurde irakien et de ses dix fils.

Mamo est un vieil homme. Avec ses fils, il entreprend un long voyage qui pourrait bien être le dernier. Tous embarqués dans un bus antique sur des routes tracées au Moyen Age.

  

- Mercredi 11 juillet 2007

Un vieux musicien kurde veut aller d'Iran en Irak pour donner un concert. Une équipée tragico-baroque, un jeune cinéaste irréductible.

Avec Ismaïl Ghaffari, Allahmorad Rashtyani

Son premier film, « Un temps pour l'ivresse des chevaux », coupait littéralement le souffle : poignante équipée sauvage d'un petit contrebandier kurde entre Irak et Iran, il a obtenu, en 2000, la caméra d'or à Cannes.


  


10 juillet 22007

Originaire du Kurdistan iranien, Bahman Ghobadi n'a de cesse, depuis le remarqué Un temps pour l'ivresse des chevaux (1999), d'exalter la culture et l'histoire tourmentées de son peuple.

  

10 juillet 2007 - ISTANBUL CORRESPONDANCE

Le secrétaire général de l'OTAN, Jaap de Hoop Scheffer, en visite mardi 12 juin à Ankara, a demandé à la Turquie de "faire preuve d'une retenue maximale" dans sa lutte contre les séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), à l'issue d'une entrevue avec le ministre turc des affaires étrangères, Abdullah Gül.

  

10 jullet 2007

Les Etats-Unis et l'Irak ont mis en garde la Turquie, lundi 9 juillet, contre toute velléité d'intervention militaire contre les rebelles kurdes basés dans le nord de l'Irak. "Une grande mobilisation est en cours le long de la frontière septentrionale de l'Irak", a affirmé le ministre des affaires étrangères irakien, Hochiyar Zebari, estimant à 140 000 le nombre de soldats turcs qui seraient massés le long de la frontière séparant la Turquie de l'Irak.

  


Mohamed Abdel Azim, 3 juillet 2007 

Pour le Président du gouvernement autonome kurde en Irak, qui a accordé une interview à la chaîne d’information EuroNews, une attaque contre les Kurdes en Irak serait une catastrophe qui déclencherait une guerre dévastatrice dans tous les pays de la région. Cet avertissement du leader kurde fait suite à la menace d’Ankara, le 29 juin 2007, de mener une opération militaire en Irak dirigée contre les rebelles kurdes.


  

LEMONDE.FR - 9 juillet 2007

 "Il est temps pour les Etats-Unis de quitter l'Irak, sans plus de délai qu'il n'en faut au Pentagone pour organiser un retrait méthodique." Dès les premières lignes de l'éditorial du New York Times du dimanche 8 juillet intitulé "Le chemin du retour", le ton est donné : l'influent quotidien avait déjà condamné la guerre, mais pour la première fois, il plaide explicitement pour le retrait des troupes américaines, dans un texte cinglant.