Jeudi 18 octobre 2007 | propos recueillis par Isabelle Tallec

Le parlement turc a donné son aval, mercredi, à d'éventuelles incursions contre les Kurdes dans le Nord de l'Irak. Quelles raisons sous-tendent le choix de cette option militaire? Le point de vue de Kendal Nezan, président de l'Institut kurde de Paris, lui-même originaire de Turquie.


  


18 octobre 2007

Les réactions internationales sont nombreuses. Les Etats-Unis, l'Onu, l'Otan, et surtout l'Irak, exercent de vigoureuses pressions pour que la Turquie s'abstienne de lancer une opération susceptible de déstabiliser le Kurdistan irakien, jusque là plutôt épargné par la violence.


  


18 octobre 2007 | LAURE MARCHAND

Le Parlement turc a donné, hier, son aval à une opération militaire en Irak pour traquer les séparatistes.


  


mercredi 17 octobre 2007

Kurdistan irakien - Le Parlement turc a officiellement approuvé une motion autorisant l'armée à intervenir sur le territoire irakien pour lutter contre les séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).


  


17 octobre 2007 avec AFP et Reuters

Le Parlement turc a autorisé, mercredi 17 octobre, le gouvernement à lancer, si nécessaire, des incursions militaires contre les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) établis dans le nord de l'Irak, a annoncé son président Köksal Toptan. Sur 526 députés présents, 507 ont voté oui et 19 non.


  


17 octobre 2007 | Reuters | Par Gareth Jones

BAGDAD (Reuters) - Le gouvernement irakien a annoncé mercredi son intention de dépêcher en Turquie une délégation de haut rang pour convaincre Ankara de sa volonté d'empêcher les rebelles kurdes de lancer des attaques à partir de son territoire.


  


16 octobre 2007 | Hassane Zerrouky

N’eût-ce été le pétrole, Kirkuk (plus de 500 000 habitants), au nord de Bagdad, ne serait pas aujourd’hui le théâtre des rivalités ethnico-religieuses et politiques sanglantes et des tensions régionales que l’on connaît.


  


16 octobre 2007 | Hassane Zerrouky

Turquie . Le texte autorisant l’armée à intervenir dans le nord de l’Irak révèle la détermination d’Ankara à éviter l’émergence d’un Kurdistan indépendant, riche du pétrole de Kirkuk.


  

11 octobre 2007

A l'occasion de la cinquième Journée mondiale contre la peine de mort, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées, mercredi 10 octobre, place de la Bastille à Paris.

  

avec Reuters et AFP, 11 octobre 2007

La commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants états-unienne a approuvé, mercredi 10 octobre, par vingt-sept voix contre vingt et une, une résolution qualifiant de génocide les massacres d'Arméniens par les Turcs en 1915. La résolution va désormais être présentée devant la Chambre des représentants en séance plénière, où, selon les dirigeants démocrates, un vote aura lieu d'ici à la mi-novembre. Une résolution similaire, et purement symbolique, circule au Sénat.