par Edmund Blair REUTERS 27.11.06

TEHERAN (Reuters) - Le président irakien Djalal Talabani est attendu ce lundi à Téhéran, alors que se multiplient les appels en faveur d'un dialogue direct entre l'Iran et les Etats-unis pour enrayer un glissement vers la guerre civile que l'armée américaine ne parvient pas à enrayer.

  

Par Jean-Pierre PERRIN
Téhéran envoyé spécial
Samedi 25 novembre 2006

Le président Talabani demande à Téhéran son aide face à la guerre civile.
C'est la consécration que la République islamique attendait depuis plus de vingt ans : être reconnue comme une grande puissance régionale.

  


Par Nathalie DUBOIS
Mercredi 8 novembre 2006

Constatant que «le rythme des réformes s'est ralenti» en Turquie, la Commission européenne ne ménage pas Ankara dans le bilan annuel qu'elle publie aujourd'hui sur l'état d'avancement de ce candidat à l'Union.

  



2 novembre 2006
Le chef de l'Etat recevait jeudi son homologue irakien à l'Elysée, afin de "témoigner du soutien de la France à l'Irak".

Jacques Chirac a accueilli jeudi 2 novembre le président irakien Jalal Talabani à l'Elysée, alors que la violence ne faiblit pas en Irak plus de trois ans après l'intervention militaire américaine à laquelle Paris s'était opposée.


  


Actualité International
GEORGES MALBRUNOT
Publié le 30 octobre 2006

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, s'est rendu ce week-end à Damas où il a rencontré le président syrien, Bachar al-Assad. Les deux responsables ont appelé à « la fin de l'occupation » de l'Irak.


  


LEMONDE.FR avec AFP [11 octobre 2006]

Le Parlement irakien a définitivement adopté, mercredi 11 octobre, la loi créant un Etat fédéral, en dépit des craintes que cette réorganisation de l'Etat suscite au sein de la communauté sunnite. La loi va permettre de modifier les attributions des dix-huit provinces actuelles.


  

 03.10.06 | 16h15  •  Mis à jour le 03.10.06 | 16h15 SAINT-SÉBASTIEN (DONOSTIA) ENVOYÉ SPÉCIAL

Sur les bords de la Concha (le coquillage), la belle baie bordée de sable qui baigne Saint-Sébastien, Bahman Ghobadi fait désormais partie de l'élite du cinéma mondial. Pour la deuxième fois en trois ans, le jury du festival basque, présidé en cette 54e édition par Jeanne Moreau, lui a décerné sa récompense suprême, la Concha d'or. Contrairement à ce qui s'était passé en 2004, où Les Tortues volent aussi avait été le seul lauréat, le cinéaste kurde iranien a partagé le prix attribué à Niwemang (demi-lune) avec un néophyte, le Français Martial Fougeron, qui présentait son premier long métrage, Mon fils à moi.


  


Laure Marchand  - 29 septembre 2006

Abdullah Öcalan, le chef emprisonné du Parti des travailleurs kurdes (PKK), demande à ses troupes de renoncer à la violence armée.


  


avec AFP et Reuters | 20 septembre 2006

La dixième audience du procès "Al-Anfal" contre Saddam Hussein, accusé de génocide contre la population kurde, s'est ouverte houleusement, mercredi 20 septembre, sous la présidence d'un nouveau juge, Mohamed Al-Ourebi, son prédécesseur Abdallah Al-Amery ayant été évincé la veille pour laxisme envers l'ancien dictateur.

  

Par Marc SEMO - Jeudi 14 septembre 2006

L'explosion prématurée d'une bombe a fait dix morts, dont sept enfants.

C'est l'attentat le plus grave qui ait ensanglanté la Turquie depuis le début de l'année. L'explosion prématurée d'une bombe a tué 10 personnes, dont 7 enfants, et en a blessé 14 autres, mardi soir en plein centre de Diyarbakir, chef-lieu du Sud-Est turc à majorité kurde. Le carnage a eu lieu dans un parc du centre-ville. Selon les autorités, la bombe, dissimulée dans une Thermos, a sauté pendant son transport. Il semble que la cible réelle des terroristes était un complexe d'immeubles voisin, où logent des policiers.