Mohamed Abdel Azim, 3 juillet 2007 

Pour le Président du gouvernement autonome kurde en Irak, qui a accordé une interview à la chaîne d’information EuroNews, une attaque contre les Kurdes en Irak serait une catastrophe qui déclencherait une guerre dévastatrice dans tous les pays de la région. Cet avertissement du leader kurde fait suite à la menace d’Ankara, le 29 juin 2007, de mener une opération militaire en Irak dirigée contre les rebelles kurdes.


  

LEMONDE.FR - 9 juillet 2007

 "Il est temps pour les Etats-Unis de quitter l'Irak, sans plus de délai qu'il n'en faut au Pentagone pour organiser un retrait méthodique." Dès les premières lignes de l'éditorial du New York Times du dimanche 8 juillet intitulé "Le chemin du retour", le ton est donné : l'influent quotidien avait déjà condamné la guerre, mais pour la première fois, il plaide explicitement pour le retrait des troupes américaines, dans un texte cinglant.

  


 2 juillet 2007 | TRABZON (Turquie) ENVOYÉE SPÉCIALE

ichée à flanc de montagne sur la mer Noire, l'antique Trébizonde, restée le plus grand port de la région, n'est plus qu'une banale ville "globalisée" : boutiques de luxe et vieux bazar animé au centre, immenses cités-dortoirs en périphérie. Semblable, donc, à tant d'autres cités turques, si ce n'est son aspect plus "laïque", avec sa majorité de femmes sans voile, déambulant même la nuit entre restaurants et cafés.


  


25 juin 2007

ans la mémoire des Irakiens, il restera "Ali le Chimique", l'ex-commandant suprême du Kurdistan, qui avait obtenu les pleins pouvoirs pour "tuer tout être humain ou animal présent" dans cette région rebelle, selon le décret 160 signé de la main de son cousin et président de l'Irak, Saddam Hussein, le 28 février 1987. Ali Hassan Al-Majid, de son vrai nom, a été reconnu coupable, dimanche 24 juin, de "génocide" et de "crime contre l'humanité" contre les Kurdes par le Haut-Tribunal pénal irakien et condamné à la peine de mort par pendaison.


  


Vendredi 22 juin 2007

En Turquie, l'armée a appelé la population à réagir "massivement" contre les "terroristes" du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Vidéo : http://cosmos.bcst.yahoo.com/up/fryvideo?ch=1299943&cl=3128189


  


Lundi 25 juin 2007 | Par Perrin Jean-Pierre

Le cousin de Saddam Hussein était accusé du meurtre de 180 000 Kurdes.


  


25 juin 2007

Le Haut tribunal pénal irakien, la juridiction spécialement créée pour juger les anciens responsables de l’ancien régime, a rendu son verdict. Trois condamnations à la peine de mort, deux condamnations à la réclusion criminelle à perpétuité et un acquittement ont été prononcés.


  


24 juin 2007

HALABJA (KURDISTAN IRAKIEN) ENVOYÉE SPÉCIALE

our les Kurdes d'Irak et d'ailleurs, la ville d'Halabja demeure, presque vingt ans après le gazage de ses habitants à l'arme chimique et sa destruction, en 1988, le symbole du martyre kurde et des crimes commis par le régime de Saddam Hussein. Pourtant, le procès, à Bagdad, des responsables des campagnes militaires menées contre le Kurdistan irakien entre 1987 et 1988 ne suscite qu'un faible intérêt chez les survivants. "L'exécution du dictateur était un événement joyeux, résume, laconique, Omar Moustafa, professeur d'anglais. Et nous savons que, quelles que soient les charges retenues contre lui, ce sera bientôt le tour d'"Ali le Chimique"."


  


22 juin 2007

Ankara a décidé d'intégrer la langue arménienne dans sa panoplie diplomatique. Signe d'ouverture ? Non, déplore le grand quotidien de gauche Vatan : c'est seulement pour mieux contrer "la propagande arménienne sur le génocide".


  


20 juin 2007

Recepp Tayyip Erdogan n'exclut pas une offensive armée dans le nord de l'Irak, destinée à neutraliser les militants kurdes du PKK