samedi 22 mars 2008

Des heurts ont éclaté dans le sud-est de la Turquie entre des manifestants kurdes et la police, qui tentait d'interrompre les célébrations de Newroz, le nouvel an kurde, ponctuées de slogans de soutien au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).


  


7 mars 2008 | Laure Marchand, Istanbul

Les jeunes Kurdes de la banlieue d'Istanbul hésitent face à l'énorme pression policière. Ou se décident à rejoindre les combattants au Kurdistan.

  


Mercredi 5 mars 2008 | Reuters

Les militaires turcs ont rejeté mardi les critiques de l'opposition portant sur la manière dont ils ont géré une offensive terrestre contre les rebelles kurdes du PKK dans le nord de l'Irak.


  


Mardi 4 mars 2008 | RAGIP DURAN

L’intervention militaire turque menée du 21 au 29 février était la plus grosse depuis onze ans en Irak du Nord contre les bases arrières des rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Cette opération de neuf jours a été menée avec l’accord des Américains.


  


4 mars 2008 | ARBIL (Kurdistan irakien) ENVOYÉE SPÉCIALE | Cécile Hennion

Des guérilleros effectuant une danse traditionnelle kurde, des uniformes turcs déchirés, des armes et des restes de nourriture éparpillés dans une plaine verglacée : tel est le spectacle auquel ont pu assister les Kurdes irakiens en regardant, lundi 3 mars, les images diffusées par Roj TV, la chaîne satellitaire du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), trois jours après le retrait des troupes turques du nord de l'Irak le 29 février.


  


2 mars 2008

Quelques centaines de partisans du parti pro-kurde, dans la rue, pour condamner l'incursion militaire turque dans le nord de l'Irak.


  


1er mars 2008 | SILKÉ, MERUZ, SIRYÉ, BAMARNI (Kurdistan) ENVOYÉE SPÉCIALE | Cécile Hennion

Ankara a mis fin, vendredi 29 février, à son offensive en Irak. Après huit jours d'opérations militaires contre les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), les troupes turques ont "regagné leurs bases", se retirant de la région du Kurdistan irakien - au moins provisoirement. "Les activités terroristes dans le nord de l'Irak seront suivies de près, a précisé l'armée. Aucune menace depuis ce territoire contre la Turquie ne sera tolérée."


  


29 février 2008 | Diyarbakir (sud-est de la Turquie), envoyé spécial | Guillaume Perrier

Les chasseurs turcs qui décollent de l'aéroport militaire de Diyarbakir (sud-est de la Turquie), en direction des montagnes du nord de l'Irak, font trembler les vitres des maisonnettes de Baglar, l'un des quartiers les plus pauvres de la capitale des Kurdes de Turquie. Dans ce dédale de ruelles insalubres peuplées de villageois kurdes chassés par la guerre, le soutien aux rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) reste une évidence


  


27 févr. 2008 | Pierre Vanrie
 
Il a fallu que la chanteuse de variétés transsexuelle Bülent Ersoy s'oppose publiquement à l'opération militaire turque en Irak, lors d'une émission télévisée très regardée, pour que d'autres femmes, journalistes, romancières ou artistes, dénoncent à leur tour la guerre.

  


23 février 2008 | Correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

En Irak du nord, où les troupes turques mènent depuis vendredi soir une incursion terrestre contre les bases arrière de la rébellion kurde du PKK, les bilans s’alourdissent des deux côtés ; ils sont d’ailleurs contradictoires puisque l’armée turque affirme avoir tué 79 rebelles alors que la rébellion ne reconnaît que 2 victimes, quand les victimes turques seraient au nombre de 7 selon l’état-major, mais de 22 selon le PKK. Le PKK qui affirme par ailleurs avoir abattu un hélicoptère turc, ce que ne confirme pas Ankara. Les accrochages se poursuivent en tous cas, annonce l’armée turque, ils sont apparemment violents, et n’indiquent pas une victoire facile, et encore moins définitive.