Remise du prix Sakharov à Nadia Murad et Lamia Haji BacharMardi 13 decembre 2016 à 17h26

Euronews.com

Le prix Sakharov 2016 “pour la liberté de l’esprit” sera remis ce mardi à deux Irakiennes de la communauté yézidie. Nadia Murad et Lamia Haji Bachar
sont des rescapées : elles ont été enlevées et utilisées comme esclaves sexuelles par l’État islamique avant de parvenir à s‘échapper. Ce prix récompense leur engagement pour faire connaître la situation de la communauté yézidie en Irak.


  

Contre le totalitarisme en Turquie !Mardi 13 decembre 2016 à 16h04

Liberation.fr

Face notamment à la répression massive qui s'abat sur le Kurdistan turc, l'Egam, mouvement antiraciste européen, lance un appel pour soutenir tous ceux qui luttent pour un Etat de droit.


  

Le prix Sakharov 2016 reconnaît le calvaire des femmes yézidiesMardi 13 decembre 2016 à 15h22

La-croix.com | Par Marianne Meunier

Le parlement européen remet mardi 13 décembre la prestigieuse distinction « pour la liberté de l’esprit » à deux anciennes captives yézidies de Daech, Nadia Mourad et Lamia Haji Bachar.

 


  

Les chrétiens de la région de Mossoul s’interrogent sur leur avenir.Jeudi 1 decembre 2016 à 16h13
Mercredi 30 novembre 2016

THIERRY OBERLÉ | lefigaro.fr

Les chrétiens de la région de Mossoul s’interrogent sur leur avenir.
Qu’elles soient yazidies, catholiques ou chrétiennes orthodoxes, les minorités demandent une protection internationale pour leur retour dans les zones reprises à l’État islamique.

“Notre peuple n’a pas 
le courage et l’audace de
 rentrer chez lui et pense 
toujours à l’émigration.
Nous ne trouvons pas sage
 et prudent de leur 
demander de rentrer”
MONSEIGNEUR PETROS MOUSHÉ, ARCHEVÊQUE
SYRO-CATHOLIQUE DE MOSSOUL ET QARAQOSH


  

Solidaires des élus kurdes poursuivis, arrêtés, détenus en Turquie, nous les parrainonsMercredi 16 novembre 2016 à 18h53

Liberation.fr

Lorsque la Turquie a fait face à un coup d’Etat militaire, nous avons tous dénoncé avec force, condamné avec clarté, cette tentative contre l’expression de la souveraineté populaire.

Mais aujourd’hui, nous sommes extrêmement préoccupés et alarmés par les récentes arrestations à la faveur de l’état d’urgence décrété le 20 juillet dans le pays.


  

Eutelsat accusé de bloquer des télévisions kurdesSamedi 12 novembre 2016 à 16h20

Lemonde.fr | Par Dominique Gallois

Depuis plus d’un mois, la France se trouve mêlée à l’offensive sans précédent de la Turquie d’Erdogan contre les médias. A la demande d’Ankara, l’opérateur français de satellites Eutelsat a fait suspendre la diffusion de deux chaînes de télévision Med Nuçe TV et Newroz TV.

  

A Sirnak, les ravages de la guerre contre le PKKJeudi 10 novembre 2016 à 14h25

Lemonde.fr | Par Allan Kaval (Sirnak (Turquie), envoyé spécial)

Chassés par les combats et les destructions, les habitants de la ville kurde, dans le sud-est de la Turquie, vivent dans des abris de fortune.

  

Face à la dérive totalitaire du régime turc Erdogan, la France doit agirMardi 8 novembre 2016 à 18h33

Assemblée Nationale

Ce jour, lors des questions d'actualité le député (UDE) des Bouches du Rhône, François-Michel Lambert a interpellé le gouvernement par le biais du Ministre des Affaires Etrangeres Jean-Marc Ayrault, sur la situation démocratique en Turquie, consécutive du coup d'Etat avorté du 15 juillet dernier.


  

Turquie Erdoğan s'acharne contre les libertés publiquesMardi 1 novembre 2016 à 00h00

Lemonde.fr 31.10.16

Depuis le putsch manqué du 15 juillet, le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, soumet son pays à une purge qui n’en finit pas. Un nouveau décret publié samedi 29 octobre met à pied 10 000 fonctionnaires et ferme quinze médias kurdes. Les recteurs d’université, jusqu’ici élus, seront dorénavant nommés par le chef de l’Etat.

Le nouveau décret limite surtout les droits des avocats. Leurs conversations avec leurs clients « terroristes » seront désormais enregistrées, la présence d’un gardien sera obligatoire et les documents échangés devront être visés par les autorités. Le juge pourra aussi interdire les visites de l’avocat pendant six mois. Samedi, Erdoğan a, par ailleurs; réitéré sa volonté de rétablir la peine de mort. Lundi 31 octobre, la police turque a procédé à plusieurs arrestations de journalistes du quotidien d’opposition Cumhuriyet (« république »).

Au nom de la lutte contre « le terrorisme », plus de 100 000 fonctionnaires ont été limogés depuis trois mois et demi et plus de 30 000 personnes ont été arrêtées. Lui-même mis à pied et emprisonné, l’écrivain kurde Murat Özyaşar raconte le quotidien à Diyarbakir.


  

Comment on vit à DiyarbakirMardi 1 novembre 2016 à 00h00

lemonde.fr 30/10/2016

Par MURAT ÖZYAŞAR

Dans le Kurdistan turc, le quotidien oscille entre révolte et désespoir, face à la répression conduite par Ankara, explique l’écrivain kurde Murat Özyaşar.

Cet article, d’abord paru dans le quotidien turc « Evrensel Pazar », a été traduit par Sylvain Cavaillès.

Murat Özyaşar est un écrivain turc d’origine kurde, dont la traduction du recueil de nouvelles « Le Rire noir » devrait paraître en février 2017 chez Galaade. Enseignant du secondaire, il a été mis à pied à la rentrée comme plus de 10 000 de ses collègues qui ont protesté contre les exactions de l’armée turque dans le Kurdistan turc.

Il a été détenu sept jours au début du mois d’octobre.