« Ne laissons pas s’éteindre en nous la flamme du Kurdistan »Mardi 7 novembre 2017 à 15h51

LE MONDE.FR | 06.11.2017 à 10h20 | Par un collectif de personnalités françaises issues de la sphère politique et de la société civile.

  • Nul ne semble réaliser que l’Iran met, un peu plus encore, la main sur l’Irak
  • Exigeons l’arrêt des exactions, des pillages, des assassinats ciblés ou collectifs

Des personnalités françaises, parmi lesquelles Anne Hidalgo et Bernard-Henri Lévy, dénoncent, dans une tribune au « Monde », le silence des « grandes puissances démocratiques » face au drame des Kurdes, « ce peuple ami de la France ».


  

AVEC LES KURDES, PLUS QUE JAMAIS !Jeudi 2 novembre 2017 à 14h09

AVEC LES KURDES, PLUS QUE JAMAIS !

RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ AVEC LE KURDISTAN IRAKIEN

CE JEUDI 2 NOVEMBRE À 20HOO

AU CINÉMA LE SAINT-GERMAIN

Projection du film:
La bataille de Mossoul de Bernard-Henri Lévy

suivie de prises de parole par :
CAROLINE FOUREST, ANNE HIDALGO, le général HAJAR AUMAR ISMAÏL, BERNARD KOUCHNER, BERNARD-HENRI LÉVY, KENDAL NEZAN et MANUEL VALLS

Une soirée sous l'égide de
la revue LA RÈGLE DU JEU, SOS RACISME, L'UEJF,
L'lNSTITUT KURDE DE PARIS et LA FONDATION DANIELLE-MITTERRAND-FRANCE LIBERTÉS.

CINÉMA LE SAINT-GERMAIN
22 RUE GUILLAUME-APOLLINAIRE, 75006 PARIS


  

Qui a trahi le peuple kurde ?Lundi 23 octobre 2017 à 12h33

lejdd.fr | dimanche 22 octobre 2017
PAR BERNARD-HENRI LÉVY

IRAK Le 25 septembre, le Kurdistan autonome a organisé un référendum d'indépendance, s'attirant une violente réplique des forces de Bagdad qui ont repris la quasi-totalité des territoires grignotés par les peshmergas depuis quinze ans

RÉQUISITOIRE Le philosophe dénonce la capitulation des démocraties occidentales qui ont une nouvelle fois abandonné les Kurdes, ce « peuple en trop »


  

Kurdistan: "Le référendum a seulement officialisé l'autonomie"Dimanche 22 octobre 2017 à 14h33

I24news.tv

"Il faut mobiliser l'opinion publique dans les pays occidentaux pour obliger ces Etats à soutenir les Kurdes"

Kendal Nezan, président de l'Institut kurde de Paris, et Hiner Saleem, cinéaste kurde, étaient dimanche les invités d'"Elie sans interdit", venus souligner les paradoxes qui entourent le combat kurde pour l'indépendance.


  

Bernard-Henri Lévy « Elevons la voix en faveur des Kurdes »Mardi 17 octobre 2017 à 14h44

Lemonde.fr - Par BERNARD-HENRI LÉVY

Le philosophe exhorte la communauté internationale à intimer à l'Irak, l'Iran et la Turquie l'ordre de retirer leurs troupes armées des limites du Kurdistan


  

 La Sainte Alliance contre les KurdesVendredi 6 octobre 2017 à 15h57

Liberation.fr - Par Kendal Nezan, Président de l’Institut kurde de Paris

Le référendum du 25 septembre au Kurdistan irakien est un véritable miracle, dans une région en guerre et sous la menace de Daech. Que les pays voisins aient tout tenté pour le contrer n’a rien d’étonnant, dans le chaos environnant. Mais que les démocraties occidentales n’aient pas défendu cette démarche transparente et pacifique est incompréhensible.


  

Kendal Nezan: « Il faut redessiner les frontières du Moyen-Orient» Vendredi 6 octobre 2017 à 13h14

Lefigaro.fr | Par Thierry Oberlé

Le président de l'Institut kurde de Paris souhaite que la France accompagne la marche du Kurdistan irakien vers l'indépendance.

«Les Kurdes sont les acteurs du futur Moyen-Orient que l'on espère démocratique et séculier face au régime des ayatollahs Iraniens et à la Turquie autocratique d'Erdogan.»


  

« Va-t-on abandonner à son sort le Kurdistan ? »Jeudi 5 octobre 2017 à 13h53

Lemonde.fr - Par Collectif

Dans une tribune au « Monde », un collectif d’intellectuels, parmi lesquels Salman Rushdie, Bernard Kouchner ou Adam Michnik, dénonce le blocus dont fait l’objet la région et appelle le Conseil de sécurité de l’ONU à se saisir du dossier, alors que le président Emmanuel Macron s’entretient le 5 octobre avec Haïdar Al-Abadi, le premier ministre de la République d’Irak.


  

La mort de Jalal Talabani, ancien président irakienJeudi 5 octobre 2017 à 13h16
Lemonde.fr - Par Allan Kaval
 
Le premier président non arabe de la République irakienne post-invasion américaine de 2003 est mort le 3 octobre à l’âge de 83 ans.

  

Massoud Barzani, «parrain» du rêve d'indépendance des KurdesMercredi 4 octobre 2017 à 13h20

Lefigaro.fr | Par Thierry Oberlé - Envoyé spécial à Erbil (Kurdistan irakien) 

PORTRAIT - À 71 ans, il a fait voter son peuple en faveur de l'autodétermination, en défiant ses voisins et la communauté internationale. Une promesse qu'il avait faite à son père, le chef, avant lui, d'un clan œuvrant pour le nationalisme kurde dans les montagnes du nord de l'Irak.