Un opposant syrien à Paris menacé d'expulsion Lundi 17 octobre 2011 à 20h00

Le Nouvel Observateur | Sarah Halifa-Legrand

Un immigré clandestin, ayant participé à plusieurs manifestations à Paris contre le régime syrien, est en passe d'être renvoyé chez lui, malgré la répression sanglante.


  

Assassinat de Mechaal Temo en Syrie: la diaspora kurde se mobilise en EuropeMercredi 12 octobre 2011 à 17h22

Rfi.fr

En Syrie, au moins 3 personnes ont été tuées dimanche 9 octobre lors de funérailles à Dmeir près de Damas. Samedi, 8 manifestants ont perdu la vie lors de rassemblements, ont annoncé les organisations des droits de l'homme. Deux autres Syriens ont été victimes des tirs des forces de l'ordre lors des funérailles de Mechaal Temo qui ont rassemblé 50 000 personnes à Qamichli, ville située au nord-est du pays, une zone fortement peuplée par la minorité kurde du pays. Mechaal Temo, figure de l'opposition kurde au régime du président Bachar el-Assad a été abattue vendredi. Cet assassinat a aussi fait réagir les kurdes ailleurs qu'en Syrie.


  

L'assassinat de Mechaal Tamo met à l'épreuve la retenue des Kurdes de SyrieMardi 11 octobre 2011 à 20h24

Lemonde.fr | Christophe Ayad

L'assassinat de Mechaal Tamo, un responsable politique kurde très engagé dans la révolution syrienne, marque-t-il un tournant dans la mobilisation contre le régime de Bachar Al-Assad, qui craint cette communauté de 3 millions de personnes (10 % de la population) très organisée ? L'annonce de la mort de M. Tamo, tué par des inconnus, vendredi 7 octobre à Kamechliyé (nord-est), a immédiatement entraîné des manifestations. Samedi, 50 000 personnes ont assisté à ses funérailles à Kamechliyé, au cours desquelles deux manifestants ont été tués. Dimanche, les manifestations se sont étendues à Derbassiyeh, Malikiyeh et Amouda, où une statue géante de Hafez Al-Assad, le père de l'actuel chef de l'Etat, a été saccagée. Au même moment, des manifestants kurdes s'en prenaient aux ambassades de Syrie à Vienne, Berlin et Genève, hissant même le drapeau kurde à Londres.


  

Massacres en SyrieMercredi 17 août 2011 à 11h49

Franceculture.com

Discussion avec la journaliste Hala Kodmani, Farouk Mardam-bey, conseiller culturel à l’Institut du monde arabe et Hamit Bozarslan, historien


  

Le Robin des Kurdes de Yachar KemalMercredi 13 juillet 2011 à 15h05

Lexpress.fr | Par André Clavel

Gallimard a la bonne idée de réunir les aventures de Mèmed, bandit d'honneur et justicier d'Anatolie, signées Yachar Kemal. Une saga généreuse et flamboyante.


  

Un rassemblement à Paris divise l’opposition syrienneJeudi 7 juillet 2011 à 16h10

Rfi.fr

Un rassemblement visant à dénoncer la répression en Syrie a eu lieu lundi 4 juillet, au cinéma Saint-Germain-des-Prés, à Paris, à l'initiative d'associations syriennes et organisé par le philosophe Bernard-Henri Lévy. Certains opposants syriens n'étaient pas d'accord avec cette action qu'ils ont dénoncée comme une récupération politique et médiatique.


  

Fawaz Hussain, un bel écrivain kurde francophoneJeudi 7 juillet 2011 à 15h34

Lesoir-echos.com | Salim Jay

Fawaz Hussain, né au nord-Est de la Syrie dans une famille kurde raconte dans Le Fleuve (collection de poche Motifs, n°254) un destin de rescapé. Ce livre écrit en langue française parut pour la première fois en 1997 et rencontra un public plus nombreux à sa réédition en 2006.


  

La victoire incomplète d'ErdoganMardi 14 juin 2011 à 12h41

Lefigaro.fr | Par Alain Barluet

Une victoire incontestable mais pas totale: n'ayant obtenu dimanche «que» 49,9% des voix aux législatives, le Parti de la justice et du développement (AKP) du premier ministre Recep Tayyip Erdogan ne pourra mener seul sa grande réforme, la mise en place d'une nouvelle Constitution. L'AKP, parti d'inspiration islamiste, au pouvoir depuis 2002, contrôlera 326 sièges au Parlement (sur 550), alors qu'en franchissant le seuil de 330 sièges, il aurait pu entreprendre la réforme en la soumettant aux électeurs par référendum.


  

Turquie: l'AKP contraint à des alliances pour modifier la ConstitutionLundi 13 juin 2011 à 12h49

Rfi.fr | Par Tudor Tepeneag

Les législatives de ce dimanche 12 juin ont donné une victoire nette au Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan. Son Parti de la justice et du développement (AKP) a obtenu près de 50% des voix et une majorité de 325 députés sur les 550 sièges du Parlement unicaméral d’Ankara. Ce très bon résultat permettra à Recep Tayyip Erdogan d’obtenir un troisième mandat consécutif et de former un gouvernement stable. Mais il ne pourra pas faire adopter une nouvelle Constitution sans négocier avec l’opposition et sans prendre en compte les revendications des Kurdes de Turquie.


  

Erdogan devra négocier avec l'opposition pour réformer la Constitution Lundi 13 juin 2011 à 12h28

France24.com

Malgré le succès de l'AKP aux législatives, le Premier ministre turc devra négocier avec l'opposition pour réformer la Constitution. Son parti n'a pas réussi à dépasser le seuil de 330 sièges au Parlement qui lui aurait permis d'en faire l'économie.