De
au
  

Mardi 7 juin 2016 à 12h25 AFP François Hollande a condamné "de la manière la plus ferme l'odieux attentat terroriste" qui a fait onze morts, dont sept policiers, mardi matin dans un quartier historique d'Istanbul.

  

Mardi 7 juin 2016 à 12h21 AFP Le président turc Recep Tayyip Erdogan a désigné les rebelles kurdes du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) comme responsables de l'attentat à la voiture piégée qui a coûté la vie à 11 personnes mardi dans un quartier historique d'Istanbul.

  

Mardi 7 juin 2016 à 12h05 AFP Le président turc Recep Tayyip Erdogan a désigné les rebelles kurdes du parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) comme responsables de l'attentat à la voiture piégée qui a coûté la vie à 11 personnes mardi dans un quartier historique d'Istanbul.

  

Mardi 7 juin 2016 à 11h57 AFP

  

Mardi 7 juin 2016 à 10h47 AFP La Turquie est en proie depuis l'été 2015, avec la reprise du conflit kurde et les combats en Syrie voisine, à une vague d'attentats sanglants dont le dernier en date mardi a fait 11 morts à Istanbul:

  

Mardi 7 juin 2016 à 10h36 AFP Une attaque à la voiture piégée a visé mardi matin la police dans un quartier historique d'Istanbul, faisant onze morts dont sept policiers, dans un pays déjà frappé par une série d'attentats attribués aux jihadistes et aux rebelles kurdes.

  

Mardi 7 juin 2016 à 10h31 AFP Des milliers de civils fuyaient mardi la ville syrienne de Minbej contrôlée par les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) à l'approche des combattants d'une coalition kurdo-arabe, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

  

Lundi 6 juin 2016 à 16h29 AFP Le gouvernement allemand a qualifié lundi d'"incompréhensibles" des propos du président Recep Tayyip Erdogan, accusant les députés allemands d'origine turque ayant reconnu le génocide arménien la semaine dernière d'être des soutiens du terrorisme kurde.

  

Lundi 6 juin 2016 à 16h09 AFP L'armée syrienne soutenue par l'aviation russe et les combattants arabo-kurdes appuyés par les États-Unis opéraient lundi séparément pour prendre en étau le groupe Etat islamique (EI) dans le nord de la Syrie.

  

Lundi 6 juin 2016 à 13h40 AFP Le gouvernement allemand a qualifié lundi d'"incompréhensibles" des propos du président Recep Tayyip Erdogan, accusant les députés allemands d'origine turque ayant reconnu le génocide arménien la semaine dernière, d'être des soutiens du terrorisme kurde.