De
au
  

Lundi 8 janvier 2018 à 16h12 AFP Un organe de propagande des forces kurdes en Syrie a diffusé lundi deux vidéos dans lesquelles Emilie König, figure de la mouvance jihadiste française détenue en Syrie, affirme n'avoir subi aucune torture depuis son arrestation.

  

Lundi 8 janvier 2018 à 14h27 AFP Les Français arrêtés en zone jihadiste en Syrie et en Irak doivent être jugés en France, et non sur place comme l'estime le gouvernement français, a souligné lundi la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH).

  

Lundi 8 janvier 2018 à 10h56 AFP La justice allemande a annoncé lundi avoir ouvert une enquête pour tentative de meurtre après qu'un joueur de football professionnel connu pour ses positions pro-kurdes, a été visé par des coups de feu dans la nuit.

  

Vendredi 5 janvier 2018 à 15h19 AFP Mohamed Megherbi, vétéran de la filière jihadiste dite d'Artigat dans les années 2000, où ont gravité Mohamed Merah et les frères Clain, fait partie des prises françaises faites mi-décembre par les combattants kurdes en Syrie, a affirmé vendredi une source proche du dossier.

  

Vendredi 5 janvier 2018 à 13h41 AFP Le comédien et documentariste kurde Aram Ikram Tastekin, l'un des milliers de citoyens turcs à avoir fui son pays pour échapper aux purges, aime à se remémorer la brève période où les Kurdes pouvaient s'exprimer en toute liberté.

  

Vendredi 5 janvier 2018 à 12h34 AFP La ministre de la Justice Nicole Belloubet a déclaré vendredi que la France n'irait "pas nécessairement chercher" les jihadistes français détenus en Syrie ou en Irak et qui demandent à être rapatriés pour être jugés.

  

Vendredi 5 janvier 2018 à 11h47 AFP La ministre de la Justice Nicole Belloubet a déclaré vendredi que la France n'irait "pas nécessairement chercher" les jihadistes français détenus en Syrie ou en Irak et qui demandent à être rapatriés pour être jugés.

  

Vendredi 5 janvier 2018 à 09h33 AFP Le retour des jihadistes depuis les zones de combat irako-syriennes est un sujet sensible pour Paris: les transférer en France pose question pour la sécurité nationale mais les laisser juger en Syrie soulève des problèmes juridiques au vu du chaos qui règne dans le pays. Dans quel cadre légal peut-on opérer?

  

Vendredi 5 janvier 2018 à 08h30 AFP Le retour des jihadistes depuis les zones de combat irako-syriennes est un sujet sensible pour Paris: les transférer en France pose question pour la sécurité nationale mais les laisser juger en Syrie soulève des problèmes juridiques au vu du chaos qui règne dans le pays. Dans quel cadre légal peut-on opérer?

  

Jeudi 4 janvier 2018 à 20h51 AFP Le gouvernement a jugé jeudi que les Français de la nébuleuse jihadiste capturés en Irak et en Syrie devaient y être jugés dès que les conditions le permettraient, sans toutefois fermer la porte à des retours en France.