Shirin Ebadi : « L’arrestation d’un responsable iranien en Suède doit permettre de faire la lumière sur les crimes contre l’humanité commis par le régime »Jeudi 19 decembre 2019 à 13h04

lemonde.fr | Shirin Ebadi | le 17/12/2019

Shirin Ebadi : Avocate et militante des droits humains iranienne, Prix Nobel de la paix 2003

Prix Nobel de la paix en 2003, l’avocate et militante iranienne appelle, dans une tribune au « Monde », tous les responsables et toutes les instances concernés par la défense des droits humains à intéresser l’opinion publique au cas d’un responsable d’exécutions massives détenu à Stockholm.


  

Silo Qiz, monument vivant des chansons du Dersim, est décédéMercredi 18 decembre 2019 à 18h06

Institutkurde.org

Silo Qiz, le célèbre barde populaire kurde du Dersim, nous a quittés le 14 décembre 2019.

Dersim est cette région kurde alevie qui a tant souffert des expéditions punitives des Ottomans et de la république turque. Silo Qiz, le plus célèbre barde populaire de cette région, vient de déposer, à l’âge de 105 ans, son kemane (violoncelle alto) l’instrument inséparable de sa voix.


  

Soutien au peuple kurde dans le Figaro, le 9 décembre 2019Lundi 9 decembre 2019 à 17h37

Le 24 novembre 2019, Justice for Kurds rendait publique, dans le New York Times, la composition de son « Advisory Council ».
C’est la liste de ses membres, augmentée des quelques-uns qui nous ont rejoints depuis, que nous donnons ici.

Tous disent à leurs amis Kurdes : « Nous savons que c’est grâce à votre courage et à vos sacrifices que l’État islamique a pu être vaincu».

Tous remercient les Kurdes, ces vaillants et loyaux partenaires dans la lutte des démocraties contre le terrorisme.

Ensemble, nous nous adressons aux Kurdes d’Irak et de Syrie pour leur dire : « Demain, comme aujourd’hui, nous soutiendrons la cause kurde ».


  

A Londres, les alliés parviennent à un compromis avec Erdogan en dépit des tensionsVendredi 6 decembre 2019 à 15h25

lemonde.fr | Par Marie Jégo, Nathalie Guibert et Jean-Pierre Stroobants | le 5/12/2019

La réunion de Londres les 3 et 4 décembre a été l’objet d’un chantage de la part d’Ankara sur la reconnaissance du mouvement YPG kurde comme terroriste


  

   A Londres, Trump et Macron affichent leurs divergences sur l’OTAN et la SyrieJeudi 5 decembre 2019 à 15h38

lemonde.fr | Par Gilles Paris , Nathalie Guibert et Jean-Pierre Stroobants | Le 04/12/2019

Les présidents américain et français se sont rencontrés, mardi, à la veille de la cérémonie marquant les 70 ans de l’Alliance atlantique.


  

Turquie : une ville de 12 000 ans va disparaître sous les eauxVendredi 29 novembre 2019 à 16h43

lepoint.fr | 29/11/2019 |

Un lac artificiel va recouvrir la ville d'Hasankeyf, qui était menacée par un projet de barrage sur le Tigre depuis 2006, souligne « The Independent ».

La ville d'Hasankeyf va bientôt être entièrement recouverte par les eaux. © Christine-Felice Röhrs / DPA / dpa Picture-Alliance/AFP


  

Comment la contestation en Iran a été matée par le régime, dans le sang, la terreur et sans témoinLundi 25 novembre 2019 à 17h57

lemonde.fr | Allan Kaval | 23/11/2019

Alors que l’accès à Internet est rétabli dans le pays, se révèlent peu à peu l’ampleur et l’intensité du retour de bâton du pouvoir, inédit par sa violence et sa rapidité.


  

En Iran, un tunnel de violencesLundi 25 novembre 2019 à 17h45

Libération | Par Pierre Alonso | 25/11/2019

Après une semaine de black-out, l’ampleur de la répression du régime contre ses manifestants, dans la rue pour contester la hausse du prix du carburant, se révèle peu à peu au monde. Quelque 200 personnes auraient été tuées et plusieurs milliers arrêtées.


  

« J’ai peur d’une guerre civile » : en Iran, une révolte à huis closJeudi 21 novembre 2019 à 17h36

Lemonde.fr | Ghazal Golshiri

Déclenché contre la hausse des prix de l’essence annoncée sans préavis par le gouvernement, le mouvement de protestation a pris très vite une tournure politique.


  

 Iran : la contestation fauchée dans son élanMercredi 20 novembre 2019 à 18h00

Liberation.fr | Pierre Alonso

L’annonce d’une forte hausse des prix de l’essence a provoqué, vendredi, un mouvement de colère dans tout le pays. La réaction du pouvoir ne s’est pas fait attendre : arrestations, policiers tirant à balles réelles et accès à Internet coupé dès samedi. Selon Amnesty, plus d’une centaine de manifestants ont été tués.