De
au
  

Mardi 23 janvier 2018 à 13h10 AFP Les autorités locales kurdes ont décrété mardi la "mobilisation générale" pour défendre l'enclave d'Afrine (nord-ouest de la Syrie), appelant les civils à "prendre les armes" au quatrième jour de l'offensive lancée par la Turquie.

  

Mardi 23 janvier 2018 à 12h45 AFP Les autorités locales kurdes ont décrété mardi la "mobilisation générale" pour défendre l'enclave d'Afrine, dans le nord de la Syrie, appelant les civils à "prendre les armes", au quatrième jour de l'offensive lancée par la Turquie.

  

Mardi 23 janvier 2018 à 12h38 AFP La Turquie bombardait mardi une milice kurde dans le nord de la Syrie au quatrième jour de son offensive, alors que Washington a averti que les combats risquaient de déstabiliser une zone relativement épargnée par le conflit syrien.

  

Mardi 23 janvier 2018 à 12h32 AFP

  

Mardi 23 janvier 2018 à 12h29 AFP Les Etats-Unis souhaitent que la Turquie fasse preuve de "retenue" dans son offensive contre les combattants kurdes dans l'enclave d'Afrine (nord-ouest de la Syrie), a déclaré mardi à Jakarta le ministre américain de la Défense, Jim Mattis.

  

Mardi 23 janvier 2018 à 11h35 AFP Les Etats-Unis souhaitent que la Turquie fasse preuve de "retenue" dans son offensive contre les combattants kurdes dans l'enclave d'Afrine (nord-ouest de la Syrie), a déclaré mardi à Jakarta le ministre américain de la Défense Jim Mattis.

  

Mardi 23 janvier 2018 à 11h20 AFP Les affrontements se poursuivaient mardi entre forces turques et combattants kurdes au quatrième jour d'une offensive contre l'enclave d'Afrine (nord-ouest de la Syrie), avec notamment des frappes aériennes d'Ankara, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

  

Mardi 23 janvier 2018 à 11h00 AFP Le Qatar, l'un des alliés les plus proches de la Turquie, a apporté son soutien à l'offensive turque contre des combattants kurdes en Syrie, affirmant qu'Ankara cherche à "préserver sa sécurité nationale".

  

Mardi 23 janvier 2018 à 10h28 AFP Les jeunes enfants de jihadistes doivent être pris en charge de manière "spécifique" après leur retour en France d'Irak ou de Syrie pour éviter que certains deviennent "des bombes à retardement", a estimé mardi le procureur de Paris François Molins.

  

Mardi 23 janvier 2018 à 09h28 AFP Les autorités turques ont interpellé mardi 42 personnes soupçonnées d'avoir fait de la "propagande terroriste" sur les réseaux sociaux contre l'offensive que mène Ankara contre une milice kurde en Syrie, a rapporté l'agence de presse étatique Anadolu.