De
au
  

Dimanche 15 octobre 2017 à 19h54 AFP Des responsables kurdes irakiens ont démenti dimanche la présence à Kirkouk du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) turc mais l'un d'eux a reconnu qu'il y avait des "sympathisants" de cette formation considérée comme "terroriste" par la Turquie.

  

Dimanche 15 octobre 2017 à 19h54 AFP Le gouvernement irakien a changé dimanche de ton en accusant les Kurdes de chercher à déclarer la guerre avec la présence dans la province disputée de Kirkouk de combattants du PKK, considéré comme "terroriste" par Ankara et Washington.

  

Dimanche 15 octobre 2017 à 19h34 AFP Des responsables kurdes irakiens ont démenti dimanche la présence à Kirkouk du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) turc mais l'un d'eux a reconnu qu'il y avait des "sympathisants" de cette formation considérée comme "terroriste" par la Turquie.

  

Dimanche 15 octobre 2017 à 19h10 AFP

  

Dimanche 15 octobre 2017 à 18h58 AFP Un petit groupe d'une vingtaine de militants de la cause kurde ont occupé dimanche pendant plus d'une heure les locaux du siège parisien de l'AFP pour réclamer la libération d'Abdullah Öcalan, leader du PKK emprisonné depuis 1999 en Turquie.

  

Dimanche 15 octobre 2017 à 18h54 AFP Le gouvernement irakien a considéré dimanche comme une "déclaration de guerre" la présence de combattants kurdes, notamment du PKK, dans la province disputée de Kirkouk où l'armée entend reprendre aux peshmergas des secteurs perdus il y a trois ans.

  

Dimanche 15 octobre 2017 à 18h54 AFP Un petit groupe d'une vingtaine de militants de la cause kurde s'est introduit, dimanche pendant plus d'une heure, dans les locaux du siège parisien de l'AFP, réclamant la libération d'Abdullah Öcalan, leader du PKK emprisonné depuis 1999 en Turquie.

  

Dimanche 15 octobre 2017 à 18h36 AFP Le gouvernement irakien a considéré dimanche comme une "déclaration de guerre" la présence de combattants kurdes, notamment du PKK turc, dans la province disputée de Kirkouk où l'armée entend reprendre aux peshmergas les zones qu'elle a perdues il y a trois ans.

  

Dimanche 15 octobre 2017 à 18h05 AFP Le gouvernement irakien a affirmé dimanche soir que l'Iran avait bel et bien fermé, à sa demande, les postes-frontières avec le Kurdistan irakien, après un démenti de Téhéran.

  

Dimanche 15 octobre 2017 à 17h17 AFP La crise aiguë que traversent les relations entre le gouvernement central irakien et la région autonome du Kurdistan a remis au premier plan la question des territoires qu'ils se disputent depuis 2003 et la chute du régime de Saddam Hussein.