De
au
  

Dimanche 30 septembre 2018 à 07h08 AFP Les bureaux de vote ont ouvert dimanche au Kurdistan d'Irak pour renouveler le Parlement de la région autonome du nord de l'Irak, en lutte pour se reconstruire économiquement après le fiasco du référendum d'indépendance.

  

Dimanche 30 septembre 2018 à 07h04 AFP

  

Samedi 29 septembre 2018 à 10h09 AFP Avec 15 ans d'ancienneté au sein du ministère de l'Electricité, Saman Qader gagnait près de 500 dollars par mois. Mais quand le Kurdistan d'Irak, au bord de la faillite, a dû faire des coupes, son salaire est tombé à 300 dollars.

  

Vendredi 28 septembre 2018 à 10h42 AFP En septembre 2017, le Kurdistan d'Irak votait dans la liesse pour son indépendance. Un an plus tard, son rêve d'Etat est bien loin et les posters, cette fois pour l'élection de députés, exaspèrent les habitants d'Erbil, la capitale de cette région autonome.

  

Jeudi 27 septembre 2018 à 17h51 AFP Le Parlement irakien élira lundi le nouveau président de la République, un poste traditionnellement réservé aux Kurdes, une communauté divisée un an après un référendum d'indépendance aux conséquences désastreuses.

  

Jeudi 27 septembre 2018 à 11h54 AFP La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a rejeté jeudi une demande formulée par deux avocats du chef de l'opposition kurde Abdullah Öcalan pour de prétendus mauvais traitements qu'il aurait subis dans sa prison d'Imrali en 2008.

  

Jeudi 27 septembre 2018 à 11h00 AFP Le Kurdistan irakien autonome a sombré dans le chaos après le fiasco du référendum d'indépendance de septembre 2017, rejeté avec force par le pouvoir central à Bagdad et la communauté internationale.

  

Jeudi 27 septembre 2018 à 10h58 AFP Le Kurdistan irakien, où des élections parlementaires auront lieu dimanche, est une région autonome depuis 1991 qui connaît sa pire crise économique depuis le fiasco du référendum d'indépendance il y a un an.

  

Jeudi 27 septembre 2018 à 10h54 AFP Le Kurdistan irakien, divisé et en proie à une crise économique, élit dimanche son nouveau Parlement, un an après le fiasco de son référendum d'indépendance conclu par la perte des zones pétrolifères qu'il disputait à Bagdad.

  

Vendredi 21 septembre 2018 à 12h08 AFP L'assaut contre son dernier réduit, aux confins désertiques de la Syrie et de l'Irak, a été lancé, mais le chef du groupe État islamique Abou Bakr al-Baghdadi pourrait échapper à cette offensive, estiment des experts.