De
au
  

Lundi 5 février 2018 à 04h03 AFP Le pape reçoit lundi Recep Tayyip Erdogan, première visite d'un président depuis 59 ans, programmée en pleins bombardements meurtriers en Syrie contre des Kurdes par le régime d'Ankara.

  

Lundi 5 février 2018 à 04h02 AFP Les autorités d'Afrine ont exhorté la Russie à agir pour que cesse l'offensive turque contre cette région kurde du nord de la Syrie, accusant Moscou de "complicité" dans la mort de dizaines de civils.

  

Dimanche 4 février 2018 à 20h43 AFP Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé dimanche que la Turquie disposait d'informations sur l'origine du missile antichar qui a tué la veille cinq soldats turcs dans le nord de la Syrie, mais qu'il était trop tôt pour révéler le nom du pays qui avait fourni cette arme aux combattants kurdes.

  

Dimanche 4 février 2018 à 18h23 AFP Les autorités locales d'Afrine ont exhorté dimanche la Russie à agir pour que cesse l'offensive turque contre cette région kurde du nord de la Syrie, accusant Moscou de "complicité" dans la mort de dizaines de civils.

  

Dimanche 4 février 2018 à 18h07 AFP Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé dimanche que la Turquie disposait d'informations sur l'origine du missile antichar qui a tué la veille cinq soldats turcs dans le nord de la Syrie, mais qu'il était trop tôt pour révéler le nom du pays qui avait fourni cette arme aux combattants kurdes.

  

Dimanche 4 février 2018 à 16h54 AFP Les autorités locales d'Afrine ont exhorté la Russie, ainsi que d'autres grandes puissances, à agir pour que cesse l'offensive turque contre leur région du nord de la Syrie, accusant Moscou de "complicité" dans la mort de dizaines de civils.

  

Dimanche 4 février 2018 à 12h09 AFP La Turquie a menacé à nouveau dimanche d'étendre son offensive dans le nord de la Syrie à la ville de Minbej et à l'est de l'Euphrate, et averti que les soldats américains présents dans le secteur risquent d'être pris pour cible s'ils portent "l'uniforme terroriste".

  

Samedi 3 février 2018 à 23h14 AFP Le président turc Recep Tayyip Erdogan a tenu samedi à rassurer son homologue français Emmanuel Macron à propos des opérations de l'armée turque en Syrie, soulignant qu'elles visaient à lutter contre des "éléments terroristes" et qu'Ankara "ne convoitait pas le territoire d'un autre pays".

  

Samedi 3 février 2018 à 23h06 AFP Le président turc Recep Tayyip Erdogan a tenu samedi à rassurer son homologue français Emmanuel Macron à propos des opérations de l'armée turque en Syrie, soulignant qu'elles visaient à lutter contre des "éléments terroristes" et qu'Ankara "ne convoitait pas le territoire d'un autre pays".

  

Samedi 3 février 2018 à 21h01 AFP "Ils ont tous leurs sépultures, sauf ma fille", crie de rage la mère de Barin Kobané, une jeune combattante kurde tuée en Syrie dans des combats avec des rebelles pro-turcs et dont les images du corps mutilé suscitent l'indignation dans sa communauté.