Droits de l'Homme

En apprendre plus sur

Cette catégorie contient 33 articles

Turquie, une presse sous contrôle

Turquie, une presse sous contrôleVendredi 1 juin 2018 à 18h07

Le Point | PAR ROMAIN GUBERT | 31/05/2018

Purge. Depuis la tentative de putsch de 2016, la répression d’Erdogan contre les journalistes s’accélère.

Verdict du Tribunal Permanent des Peuples sur la Turquie et les Kurdes

Verdict du Tribunal Permanent des Peuples sur la Turquie et les KurdesVendredi 25 mai 2018 à 18h11

 

"Le président de l'État turc, Recep Tayyip Erdogan, est directement responsable pour les crimes de guerre et les crimes d'État commis en particulier dans le sud-est de l'Anatolie", déclarait Philippe Texier, vice-président du Tribunal Permanent des Peuples.

En Turquie, le président Erdogan s’aligne sur l’extrême droite

En Turquie, le président Erdogan s’aligne sur l’extrême droiteMercredi 18 avril 2018 à 16h11

Le Monde diplomatique | Par Akram Belkaïd

Le 19 mars, l’armée turque a pris la ville syrienne d’Afrin, tenue depuis 2012 par les troupes arabo-kurdes des Unités de protection du peuple (YPG). Cette victoire galvanise la propagande guerrière d’Ankara, qui menace d’étendre ses opérations à l’est de l’Euphrate. Allié à l’extrême droite, M. Recep Tayyip Erdogan, qui prépare sa réélection en 2019, s’en prend à ses partenaires occidentaux.

Le fossé se creuse entre Bruxelles et Ankara

Le fossé se creuse entre Bruxelles et AnkaraLundi 16 avril 2018 à 18h50

Le Figaro | Par Jean-Jacques MEVEL | 16/04/2018

C’EST LE BAL des hypocrites. L’homme qui a décidé de tourner les talons, le président turc Erdogan, jure en maniant l’invective qu’on ne l’a jamais accepté comme partenaire. L’UE s’estime trahie dans ses avances de bonne foi mais n’a toujours pas trouvé les mots pour prononcer la séparation. D’ici peu de jours, et un an après le référendum qui a fait basculer la Turquie dans l’autocratie, la Commission Juncker va publier son examen rituel des progrès d’Ankara vers l’adhésion à l’UE. De la valse lente, le mouvement a sombré dans la pantomime. L’exercice pourrait être le dernier. Et le pouvoir turc retournera, comme à son habitude, le document par envoi recommandé à des auteurs qui n’y croient plus.

En Turquie, le péril patriotique

En Turquie, le péril patriotiqueMardi 27 mars 2018 à 16h48

Libération | lundi 26 mars 2018 | Par Nedim GÜRSEL(*)

L’escalade militaire dans le nord de la Syrie ne marque pas seulement un tournant dans ce conflit, mais aussi le retour d’une martyrologie exacerbée au sein du pays d’Erdogan, qui participe ce lundi à un sommet avec l’Union européenne.

Depuis le coup d’Etat manqué du 15 juillet 2015, la Turquie n’est plus un pays démocratique, comme ses dirigeants le prétendent, à chaque occasion, surtout à l’égard des responsables de l’Union européenne. Avec ses écrivains et ses journalistes incarcérés, ses universitaires et ses artistes poursuivis en justice, ses opposants kurdes réprimés, elle dérive chaque jour davantage vers un autoritarisme qui la rapproche, sur le plan politique, de ses voisins russe et iranien. L’Etat de droit n’existe plus, la justice a perdu son indépendance, et les médias, à quelques exceptions près, ont perdu leur tête. Il faudrait désormais parler non pas de dérive autoritaire, comme on a l’habitude de le faire, mais de «péril totalitaire».

Le Comité JUSTICE FOR KURDS/ JUSTICE POUR LES KURDES

Le Comité JUSTICE FOR KURDS/ JUSTICE POUR LES KURDES Jeudi 15 mars 2018 à 14h13

Le Comité JUSTICE FOR KURDS/ JUSTICE POUR LES KURDES voit le jour aux Etats-Unis et en France. Ceci est son avis de naissance, conjointement annoncé par un philanthrope américain et un philosophe français.

« Nous demandons à Erdogan un retour rapide à l’Etat de droit et à une totale liberté de parole et d’expression »

« Nous demandons à Erdogan un retour rapide à l’Etat de droit et à une totale liberté de parole et d’expression »Jeudi 1 mars 2018 à 15h41

lemonde.fr | 28.02.2018 | Par Collectif

Trente-cinq prix Nobel appellent, dans une tribune au « Monde », le président turc à libérer sans délai journalistes et écrivains incarcérés.

Nous partageons l’inquiétude de nombreuses personnes en Turquie, de ses alliés et des institutions multilatérales dont elle est membre

David Kaye, rapporteur spécial sur la promotion et la protection du droit à la liberté d’opinion et d’expression, est allé jusqu’à qualifier ces procédures judiciaires de « simulacre de procès »

En Turquie, la liberté d’expression prend perpète et espère un soutien de l’Europe

 En Turquie, la liberté d’expression prend perpète et espère un soutien de l’EuropeJeudi 22 février 2018 à 17h21

Libération | jeudi 22 février 2018 | Par Quentin Raverdy, Correspondance à Istanbul

Les condamnations d’intellectuels à la prison à perpétuité sont venues souligner la fermeté du régime envers les dissidents. Un recours auprès de la CEDH entretient un léger espoir.

Lettre d’un journaliste de «Libé» en exil forcé

 Lettre d’un journaliste de «Libé» en exil forcé Lundi 22 janvier 2018 à 19h36

Lemonde.fr | Par Ragip Duran, Ex-correspondant de «Libération» à Istanbul

Notre ex-correspondant à Istanbul Ragip Duran a été condamné par contumace à 18 mois de prison pour «propagande d’organisation terroriste». Il dénonce la répression du régime Erdogan contre les médias indépendants.

« La violence faite aux femmes n’est pas reconnue comme un crime dans beaucoup de pays »

« La violence faite aux femmes n’est pas reconnue comme un crime dans beaucoup de pays »Lundi 22 janvier 2018 à 04h10

Lemonde.fr | Nazand BEGIKHANI *

Dans une tribune au « Monde », la directrice de recherche au Centre de genre et de violence à l’université de Bristol rappelle que dans les pays occidentaux comme dans ceux de l’hémisphère Sud, de traditions chrétienne ou musulmane, les droits des femmes sont bafoués.