Droits de l'Homme

En apprendre plus sur

Cette catégorie contient 39 articles

La Cour ordonne la libération de Selahattin Demirtaş

La Cour ordonne la libération de Selahattin DemirtaşMardi 20 novembre 2018 à 16h38

La Cour constate plusieurs violations de la Convention et ordonne la cessation de la détention provisoire de l’opposant politique M. Demirtaş

Arrêt Selahattin Demirtas c. Turquie (n° 2) - plusieurs violations de la Convention

Audience: Les violations des droits de l'homme commis à Cizre entre 2015 et 2016 par la Turquie

Audience: Les violations des droits de l'homme commis à Cizre entre 2015 et 2016 par la TurquieJeudi 15 novembre 2018 à 17h32

Vidéo d'audience à la Cour européenne des droits de l'homme sur les violations des droits de l'homme commis à Cizre entre 2015 et 2016 par la Turquie

Amnesty International dénonce « un climat de terreur » contre les Kurdes d’Afrin

Amnesty International dénonce « un climat de terreur » contre les Kurdes d’AfrinMardi 7 août 2018 à 16h55

L’ONG recense les exactions des milices proturques dans la ville syrienne.

La Turquie doit mettre un terme aux graves violations des droits humains imputables à ses propres forces et aux groupes alliés à Afrin

La Turquie doit mettre un terme aux graves violations des droits humains imputables à ses propres forces et aux groupes alliés à AfrinJeudi 2 août 2018 à 17h04

Amnesty.org

Les forces turques donnent aux groupes armés syriens toute latitude pour commettre de graves violations des droits humains contre les civils à Afrin, ville du nord du pays, a déclaré Amnesty International le 2 août après avoir mené des recherches approfondies sur la vie sous occupation militaire turque.

LA MENACE ERDOGAN

LA MENACE ERDOGANVendredi 22 juin 2018 à 17h59

L'OBS | N° 2798 | 21/06/2018

DOSSIER | COUVERTURE

Deux ans après le putsch avorté, le président turc brigue un nouveau mandat. Ses réseaux en Occident sont puissants, et ses ambitions géopolitiques, sans limites. Mais la campagne électorale a été plus difficile que prévu. Jusqu’où le “reis” peut-il aller ?

Par SARA DANIEL

Khadija achetée par des djihadistes français

Khadija achetée par des djihadistes françaisVendredi 1 juin 2018 à 19h20

Paris Match | Par Flore Olive / Photos Frédéric Lafargue | mardi 22/05/2018

Jeune Yézidie d’Irak, elle avait 16 ans en 2014. Après l’assassinat de ses parents, elle est capturée par des membres de Daech. Placée chez un homme qui la déflore en la violant, maltraitée puis revendue à une famille comme servante, elle est rachetée par un autre musulman, franco-marocain, avec lequel elle aura deux enfants. Récupérée par son peuple yézidi, Khadija est devenue une paria. Arrachée à ses enfants, elle voit sa vie tourner à l’enfer.

Turquie, une presse sous contrôle

Turquie, une presse sous contrôleVendredi 1 juin 2018 à 18h07

Le Point | PAR ROMAIN GUBERT | 31/05/2018

Purge. Depuis la tentative de putsch de 2016, la répression d’Erdogan contre les journalistes s’accélère.

Verdict du Tribunal Permanent des Peuples sur la Turquie et les Kurdes

Verdict du Tribunal Permanent des Peuples sur la Turquie et les KurdesVendredi 25 mai 2018 à 18h11

 

"Le président de l'État turc, Recep Tayyip Erdogan, est directement responsable pour les crimes de guerre et les crimes d'État commis en particulier dans le sud-est de l'Anatolie", déclarait Philippe Texier, vice-président du Tribunal Permanent des Peuples.

En Turquie, le président Erdogan s’aligne sur l’extrême droite

En Turquie, le président Erdogan s’aligne sur l’extrême droiteMercredi 18 avril 2018 à 16h11

Le Monde diplomatique | Par Akram Belkaïd

Le 19 mars, l’armée turque a pris la ville syrienne d’Afrin, tenue depuis 2012 par les troupes arabo-kurdes des Unités de protection du peuple (YPG). Cette victoire galvanise la propagande guerrière d’Ankara, qui menace d’étendre ses opérations à l’est de l’Euphrate. Allié à l’extrême droite, M. Recep Tayyip Erdogan, qui prépare sa réélection en 2019, s’en prend à ses partenaires occidentaux.

Le fossé se creuse entre Bruxelles et Ankara

Le fossé se creuse entre Bruxelles et AnkaraLundi 16 avril 2018 à 18h50

Le Figaro | Par Jean-Jacques MEVEL | 16/04/2018

C’EST LE BAL des hypocrites. L’homme qui a décidé de tourner les talons, le président turc Erdogan, jure en maniant l’invective qu’on ne l’a jamais accepté comme partenaire. L’UE s’estime trahie dans ses avances de bonne foi mais n’a toujours pas trouvé les mots pour prononcer la séparation. D’ici peu de jours, et un an après le référendum qui a fait basculer la Turquie dans l’autocratie, la Commission Juncker va publier son examen rituel des progrès d’Ankara vers l’adhésion à l’UE. De la valse lente, le mouvement a sombré dans la pantomime. L’exercice pourrait être le dernier. Et le pouvoir turc retournera, comme à son habitude, le document par envoi recommandé à des auteurs qui n’y croient plus.