De
au
  

Samedi 10 février 2018 à 14h24 AFP Deux militaires turcs ont été tués lorsqu'un hélicoptère s'est écrasé au cours de l'offensive militaire d'Ankara contre les milices kurdes dans le nord de la Syrie, a indiqué le Premier ministre turc, Binali Yildirim.

  

Samedi 10 février 2018 à 13h36 AFP Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi qu'un hélicoptère militaire turc avait été abattu lors d'une offensive turque contre une milice kurde dans le nord-est de la Syrie.

  

Vendredi 9 février 2018 à 17h12 AFP Une force syrienne arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis a confirmé vendredi avoir arrêté le jihadiste britannique Alexanda Amon Kotey le mois dernier alors qu'il tentait de fuir la Syrie en direction de la Turquie.

  

Vendredi 9 février 2018 à 16h21 AFP Une force syrienne arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis a confirmé vendredi avoir arrêté le jihadiste britannique Alexanda Amon Kotey le mois dernier alors qu'il tentait de fuir la Syrie en direction de la Turquie.

  

Vendredi 9 février 2018 à 15h35 AFP Une force syrienne arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis a confirmé vendredi avoir arrêté le jihadiste britannique Alexanda Amon Kotey le mois dernier alors qu'il tentait de fuir la Syrie en direction de la Turquie.

  

Vendredi 9 février 2018 à 15h17 AFP

  

Vendredi 9 février 2018 à 13h21 AFP La vaste province syrienne de Deir Ezzor abrite une mosaïque de groupes rivaux, dont les forces prorégime soutenues par la Russie, les forces kurdes appuyées par Washington ainsi que des milices chiites et des jihadistes.

  

Vendredi 9 février 2018 à 03h02 AFP Human Rights Watch (HRW) a accusé vendredi les forces de sécurité kurdes irakiennes d'avoir commis "un crime de guerre" en procédant à des "exécutions massives" de présumés membres du groupe État islamique (EI) qu'elles détenaient.

  

Vendredi 9 février 2018 à 01h08 AFP Deux jihadistes britanniques du groupe Etat islamique, complices de "Jihadi John", ont été capturés en Syrie par une force arabo-kurde alliée de Washington, a rapporté jeudi un responsable militaire américain.

  

Vendredi 9 février 2018 à 00h12 AFP Les frappes de la coalition internationale en Syrie contre des forces loyales au régime syrien qui avaient attaqué un QG de ses alliés arabo-kurdes étaient purement de l'autodéfense, a indiqué jeudi Jim Mattis, ministre américain de la Défense.