De
au
  

Mardi 26 janvier 2016 à 12h12 AFP La Turquie refuse "catégoriquement" la présence des Kurdes syriens du Parti de l'union démocratique (PYD) lors des pourparlers de paix sur la Syrie qui doivent débuter vendredi à Genève, a confirmé mardi son Premier ministre Ahmet Davutoglu.

  

Mardi 26 janvier 2016 à 11h45 AFP La Turquie refuse "catégoriquement" la présence des Kurdes syriens du Parti de l'union démocratique (PYD) lors des pourparlers de paix sur la Syrie qui doivent débuter vendredi à Genève, a confirmé mardi son Premier ministre Ahmet Davutoglu.

  

Mardi 26 janvier 2016 à 11h33 AFP

  

Mardi 26 janvier 2016 à 10h30 AFP Les négociations prévues à Genève entre opposants et représentants du régime syrien ne pourront pas "donner de résultat" si le principal parti kurde syrien n'est pas invité, a déclaré mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse à Moscou.

  

Mardi 26 janvier 2016 à 09h46 AFP Les négociations prévues à Genève entre opposants et représentants du régime syrien ne pourront pas "donner de résultat" si le principal parti kurde syrien n'est pas invité, a déclaré mardi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse à Moscou.

  

Mardi 26 janvier 2016 à 09h29 AFP

  

Lundi 25 janvier 2016 à 20h11 AFP Les Kurdes syriens ont accusé lundi pour la première fois une milice prorégime d'être à l'origine de deux attaques qui ont fait 20 morts à Qamichli dans le nord-est de la Syrie en guerre.

  

Lundi 25 janvier 2016 à 17h43 AFP La Russie n'a pas pour projet d'ouvrir une seconde base aérienne dans le nord-est de la Syrie, a déclaré lundi l'armée russe en réaction à des informations parues dans la presse occidentale sur l'ouverture d'une base à Qamichli, dans le Kurdistan syrien.

  

Lundi 25 janvier 2016 à 15h59 AFP La Russie n'a pas pour projet d'ouvrir une seconde base aérienne dans le nord-est de la Syrie, a déclaré lundi l'armée russe en réaction à des informations parues dans la presse occidentale sur l'ouverture d'une base à Qamichli, dans le Kurdistan syrien.

  

Lundi 25 janvier 2016 à 14h37 AFP L'Union européenne (UE) s'est efforcée lundi d'apaiser la grogne de la Turquie qui s'inquiète du retard pris par le volet financier de l'accord sur les migrants, assurant que les 3 milliards d'euros promis seraient versés à Ankara "dans un délai raisonnable".