Publications

N° 1 N° 2 N° 3 N° 4 N° 5 N° 6 N° 7 N° 8
fevrier 2000 novembre 2000 octobre 2001 juin 2002 fevrier 2003 janvier 2004 mai 2005 septembre 2006
Hors séries
HS I - avril 2004 HS II - mars 2006 HS III - juin 2007



Études kurdes

N° VIII - Septembre 2006

La création d’un système étatique au Moyen-Orient après la Première Guerre mondiale a condamné la population kurde de la région à une existence sans Etat. Deux facteurs relativement directs ont pesé pour qu’un Etat kurde échoue à émerger. Le premier est la forte opposition de la part d’Etats ayant une importante population kurde, en particulier la Turquie. Aucun Etat dans le monde, après tout, encouragerait volontiers ce qui pourrait mener à son propre amoindrissement territorial. Le second est lié à l’incapacité des Kurdes à s’organiser eux-mêmes (à l’intérieur de chaque Etat comme au-delà des frontières) en une force politique capable d’alimenter sérieusement un mouvement sécessionniste et ainsi, peut-être, de poursuivre une politique irrédentiste contre leurs voisins. Selon les théories admises, s’ils s’étaient organisés suffisamment pour avoir un Etat indépendant, les Kurdes de toute la région auraient souhaité être réunis au Kurdistan, ce qui aurait eu pour résultat une perte de territoire de certains Etats, dont la Turquie, voire même leur effondrement...

Téléchargement - N° 8 - Format PDF  

ÉTUDES DOCUMENTS ARCHIVE COMPTES RENDUS
Conseil scientifique : Comité de rédaction : Equipe éditoriale :
La revue Études Kurdes est honorée
d'une subvention du ministère de l'Éducation nationale, de la Recherche et de la Technologie.

Éditeurs :
Fondation-Institut kurde de Paris
106, rue La Fayette
F-75010 Paris
institutkurde.org
Editions l'Harmattan
7, rue de l'Ecole Polytechnique
F-75005 Paris
editions-harmattan.fr


Couverture : Carte et drapeau du Kurdistan Institut kurde de Paris
Mise-en-page & conception : Sacha Ilitch / fikp
© L'Harmattan, septembre 2006
ISBN 2-296-01573-5