De
au
  

Dimanche 6 novembre 2016 à 12h36 AFP La coalition arabo-kurde, qui s'est lancée dimanche à la conquête de la ville de Raqa, fief des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, a affirmé s'être mise d'accord avec les Etats-Unis pour écarter la Turquie de l'offensive.

  

Dimanche 6 novembre 2016 à 12h26 AFP La force arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis a lancé dimanche une offensive mobilisant 30.000 combattants pour reprendre la ville de Raqa, capitale de facto du groupe ultraradical Etat islamique (EI) en Syrie.

  

Dimanche 6 novembre 2016 à 12h15 AFP La coalition arabo-kurde, qui s'est lancée dimanche à la conquête de la ville de Raqa, fief des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, a affirmé s'être mise d'accord avec les Etats-Unis pour écarter la Turquie de l'offensive.

  

Dimanche 6 novembre 2016 à 12h07 AFP

  

Dimanche 6 novembre 2016 à 12h03 AFP La force arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis a lancé dimanche une offensive d'envergure pour reprendre la ville de Raqa, capitale de facto du groupe ultraradical Etat islamique (EI) en Syrie.

  

Dimanche 6 novembre 2016 à 11h57 AFP Raqa, sur laquelle une alliance arabo-kurde a lancé dimanche une offensive avec l'appui d'une coalition internationale, est une cité millénaire située dans le nord de la Syrie devenue le bastion du groupe Etat islamique (EI) dans ce pays.

  

Dimanche 6 novembre 2016 à 11h46 AFP La force arabo-kurde soutenue par les Etats-Unis a lancé dimanche une offensive pour reprendre la ville de Raqa, capitale de facto du groupe ultraradical Etat islamique (EI) en Syrie.

  

Dimanche 6 novembre 2016 à 10h55 AFP Le principal parti pro-kurde de Turquie a annoncé dimanche qu'il cessait toute activité au Parlement, après l'arrestation vendredi de neuf de ses députés dont ses deux co-présidents, tandis qu'Ankara a convoqué les ambassadeurs européens après les critiques européennes sur ces arrestations.

  

Dimanche 6 novembre 2016 à 10h03 AFP Le principal parti pro-kurde de Turquie et troisième parti de Turquie, le Parti démocratique des peuples (HDP), a annoncé dimanche qu'il cessait toute activité au Parlement, après l'arrestation vendredi de neuf de ses députés, dont ses deux co-présidents.

  

Dimanche 6 novembre 2016 à 09h47 AFP