De
au
  

Mardi 30 août 2016 à 22h04 AFP Les Etats-Unis ont affirmé mardi avoir obtenu de leurs deux alliés, la Turquie et les milices kurdes impliquées dans des combats dans le nord de la Syrie, une cessation des hostilités mais Ankara n'a pas confirmé.

  

Mardi 30 août 2016 à 20h29 AFP La Turquie a redemandé mardi un retrait des combattants kurdes à l'est de l'Euphrate, ne confirmant pas l'annonce par les Etats-Unis d'un accord entre forces turques et milices kurdes sur un arrêt des hostilités dans le nord de la Syrie.

  

Mardi 30 août 2016 à 19h35 AFP Des combattants syriens soutenus par des groupes kurdes ont confirmé l'arrêt des hostilités avec l'armée turque dans le nord de la Syrie, exprimant en même temps leur rejet de "toute occupation turque" de leur territoire.

  

Mardi 30 août 2016 à 16h50 AFP Les forces turques qui interviennent dans le nord de la Syrie et les milices kurdes sur place ont accepté d'arrêter les hostilités, selon le porte-parole du Centcom, le commandement militaire américain au Moyen-Orient.

  

Mardi 30 août 2016 à 16h24 AFP Les forces turques qui interviennent dans le nord de la Syrie et les milices kurdes sur place ont accepté d'arrêter les hostilités, selon le porte-parole du Centcom, le commandement militaire américain au Moyen-Orient.

  

Mardi 30 août 2016 à 16h12 AFP

  

Mardi 30 août 2016 à 15h38 AFP L'offensive militaire de la Turquie en Syrie, engagée depuis près d'une semaine, comporte une part de risque d'enlisement, de pertes accrues et d'aggravation des tensions avec les Etats-Unis qui soutiennent les combattants kurdes, estiment des experts.

  

Mardi 30 août 2016 à 04h04 AFP Washington a annoncé une rencontre dimanche en Chine entre les présidents américain Barack Obama et turc Recep Tayyip Erdogan, alors qu'Ankara continuait son offensive en Syrie contre le groupe Etat islamique et contre des Kurdes soutenus par les Etats-Unis.

  

Mardi 30 août 2016 à 00h55 AFP Washington a annoncé lundi une rencontre dimanche en Chine entre les présidents américain Barack Obama et turc Recep Tayyip Erdogan, alors qu'Ankara continuait son offensive en Syrie contre le groupe Etat islamique et contre des Kurdes soutenus par les Etats-Unis.

  

Mardi 30 août 2016 à 00h35 AFP Les manoeuvres turques pour empêcher les milices kurdes de gagner du territoire dans le nord de la Syrie mettent aux prises deux alliés des Etats-Unis dans la guerre contre le groupe Etat islamique et posent un sérieux dilemme diplomatique à Washington.