Publications


Bulletin complet

avec revues de presse

Bulletin N° 10 | Janvier

 

MORT DE L'ÉCRIVAIN ALAEDÎN SECADÎ

Un grand écrivain kurde, Alaedîn Secadî (Sedjadî) est décédé à Bagdad le 12 décembre dernier. Pendant plus d'un demi-siècle, il a été l'un des membres éminents du mouvement culturel kurde.

Né à la fin du siècle dernier au Kurdistan d'Iran, Secadî se rendit au Kurdistan d'Irak, dès la fin de la Première Guerre Mondiale, afin d'y poursuivre ses études religieuses et entamer une carrière d'écrivain, brillante, féconde et multiple dans ses créations. Tout en continuant d'exercer sa fonction religieuse, en tant que Mollah dans une mosquée de Bagdad, il enseigna la littérature kurde à l'Université de Bagdad, de 1959 à 1976. Il fut ensuite nommé Secrétaire Général aux Affaires Religieuses de la "Région Autonome" du Kurdistan, charge qu'il assuma pendant plusieurs années.

Mais, le plus clair de son temps, Secadî le consacrait à ses études sur la littérature classique kurde. Il publia, de 1939 à 1949, en collaboration avec Ibrahim Ahmed, une des plus remarquables revues kurdes, GELAWEJ. En 1952 paraissait l'œuvre de sa vie : une "Histoire de la Littérature Kurde ", 634 pages, qui reste de nos jours une source indispensable pour toute étude concernant la littérature écrite et orale kurde.

Mention doit titre faite également de deux ouvrages majeurs :

  • "Rishtey Mirwarî" (Le collier de perles), en 8 volumes, publiés entre 1957 et 1982, dans lesquels il a rassemblé une quantité impressionnante d'anecdotes et de contes venus de toutes les régions du Kurdistan. Bien que ce livre ait été, au début, durement critiqué et même dénoncé, au nom des moeurs, pour sa liberté de parole et sa licence, il ne tarda pas à être considéré comme un ouvrage précieux et constitue actuellement l'une des sources fondamentales pour les études ethnologiques sur les Kurdes.
  • "Kurdewarî" (La vie traditionnelle kurde), Bagdad, 1974. Cet ouvrage répertorie et décrit, avec beaucoup de détails, quatre- vingt coutumes sociales, religieuses ou économiques, ou jeux populaires, dont beaucoup ont aujourd'hui disparu.



Secadî a publié en tout plus de vingt ouvrages, pour la plupart des critiques littéraires. Certes, il est resté toute sa vie attaché aux principes classiques de la rhétorique arabe, qui a été, au cours des deux dernières décennies, dépassée par les méthodes modernes de la critique littéraire. Mais ce grand écrivain demeure un des maîtres de sa génération, celui qui a sauvé de l'oubli plusieurs dizaines de poètes kurdes.

STUDIA KURDICA

Le numéro 2 de Studia Kurdica, en langue arabe (96 p.), vient de paraître.

Au sommaire

  • Entretien avec Yilmaz Güney (Siyamend Othman)
  • A propos de la stratégie du mouvement national kurde. Un regard sur le passé, le présent et l'avenir (Ismet C. Vanly)
  • La poésie lyrique kurde (Basile Nikitine, traduit par H. Hakim)
  • Opinions :



▪ Attention aux faussaires ! (Hadi Alawi)

▪ Renaissance nationale et bourgeoisie kurde (Sa'ddadin Mulla)

▪ Quelques extraits des archives britanniques sur le mouvement des Barzani dans les années 40 (Narmin Abubakr)

▪ Précisions sur l'Académie Kurde de Bagdad (Brusk)

  • Les options de la politique kurde de l'URSS (N. Békass)
  • Les Kurdes de Turquie, l'oppression nationale et ses formes (Kendal Nezan).

HÊVÎ

Le numéro 3 est à l'impression. Au sommaire :

  • Etude sur les anathèmes dans le folklore kurde. M. LEWENDI.
  • Memê û Eyşe. Une pièce de théâtre de Xalilê Ç. MURADOV.
  • Etude sur le poète E. Mayî.
  • Mémoires d'Ihsan Nouri.
  • Nouvelles et poèmes.
  • Notre folklore dumilî. MALMISANIJ
  • Etude grammaticale : le genre et les pronoms en zaza. KURDOEV.
  • Hommage à Y. Güney. SIMKO, Dr Marif XAZNEDAR, ZIMNAKO.
  • A propos du recueil de nouvelles de Mem. Etude critique de SEPAN.
  • Regard rapide sur le folklore kurde. Kerîmi HUSAMI.

ACTIVITES CULTURELLES

Programme des Cours, à compter dejanvier 1985 :

  • Du lundi au vendredi, de 10h à 12h : cours de français pour débutants.
  • Du lundi au vendredi, de 12h à 14h : cours de français, niveau moyen.
  • Lundi, mardi et jeudi, de 18h30 à 20h : cours de kurmancî.
  • Mercredi, de 16h à 17h30 : cours de soranî.
  • Samedi, de 17h à 18h30 cours de dumilî (zaza).
  • Vendredi, de 18h à 20h : cours de musique (sur tembûr)
  • Samedi, de 11h30 à 13h30 : danses kurdes
  • Samedi, de 14h30 à 17h : cours de musique pour les enfants et Atelier des Femmes.

VIENT DE PARAÎTRE

"Mémoire du Kurdistan", recueil de la tradition littéraire kurde établi par Joyce Blau. Préface de M. Rodinson. Editions FINDAKLY, 1984, 224 p.

"Dirigenza Politica e structure di partito nel movimento nazionale kurdo", Giorgio Pacifici. I/COM/International, 1984, 139 p. Une étude des partis politiques kurdes.

"Dengê xêzikan", Mamoste. Edité par Weşanên jina nû, Uppsala, 1985, 80 p.

Choix de caricatures de Mamoste.

"Gula Sor", une cassette de musique de CIWAN (N° 3). Recueil de dix chansons du premier groupe de rock kurde, éditée avec le concours de l'Institut Kurde.

DIASPORA

OUVERTURE D'UN CENTRE D'INFORMATION ET D'ORIENTATION POUR LES IMMIGRES KURDES DE STOCKHOLM



Depuis le début des années 1970, une petite communauté kurde s'est installée en Suède. Il s'agit principalement de réfugiés kurdes originaires de la Turquie et de l'Irak dont le nombre s'élève à l'heure actuelle à environ dix mille personnes.

Cette petite communauté bénéficie pleinement de tous les avantages reconnus aux autres populations immigrées de ce pays, notamment dans le domaine de la sauvegarde de son identité culturelle. C'est ainsi que les autorités suédoises financent six périodiques kurdes, aident à l'édition de manuels scolaires et d'ouvrages littéraires en langue kurde. Des enseignants rémunérés par le Ministère de l'Education Nationale dispensent des cours de kurde aux enfants de la communauté et alphabétisent les adultes dans leur langue maternelle.

Après la création d'une section kurde à l'Ecole Normale de Stockholm pour former des instituteurs kurdes (Bulletin n° 6, mai 1984), voici maintenant que s'ouvre un Centre d'Information et d'Orientation pour les immigrés kurdes. Ce Centre, entièrement financé par les autorités, a pour mission d'aider les immigrés kurdes, en particulier ceux du quartier à forte concentration étrangère de Tensta-Rinkeby, à résoudre les problèmes pratiques de la vie quotidienne : éducation des enfants, hygiène, santé, logement, rapports avec l'administration, etc. Le Centre assure des permanences juridique, sociale, pédagogique et médicale, et il publie un périodique d'informations pratiques "Rênasî" (Orientation).

Pour tout contact, écrire à :

KURDISKA PROJEKTET,

Risingeplan 3, 16362 SPANGA, Suède, tél. 08/7610215.

AU CANADA, PUBLICATION D'UN BULLETIN DE SOLIDARITE AVEC LES KURDES D'IRAN



Le Collectif pour former un Comité de Solidarité avec le Peuple kurde d'Iran, C.P. 135, STN St Henri, MONTREAL PQ, H4C3M3, Canada, vient d'éditer un bulletin sur la situation des Kurdes en Iran. Le numéro 2 de ce bulletin, qui s'intitule "Kurdistan, en avant", est paru en décembre 1984. Il comporte 7 pages et il est également édité en anglais.

A SIGNALER

Du 24 au 31 novembre 1984, semaine kurde organisée par le Comité d'Entreprise de la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse des Travailleurs Salariés, avec une exposition de photographies, une soirée musicale et une conférence-débat, avec la participation d'animateurs de l'Institut Kurde.

Week-end sur les relations kurdo-arméniennes, organisé par la Maison de la Culture Arménienne de DECINES, les 8 et 9 décembre 1984, avec la participation de deux intervenants de l'Institut Kurde.

Antenne 2. L'émission RESISTANCES du 3.1.1985, intitulée "La Turquie sous la botte" a été consacrée en partie à la situation des Kurdes. L'émission a débuté par un hommage à Yilmaz Güney, comprenant un reportage réalisé en Turquie.

R.T.L. L'émission mensuelle SOLIDARITES, consacrée aux Droits de l'Homme, du 20.1.1985, a été dédiée à Mehdi Zana, avec un court reportage.

LA REVUE DE PRESSE EN BREF

LE MAGAZINE "RESISTANCES" d'Antenne 2 était consacré le 3 janvier à "La Turquie sous la Botte", avec un reportage réalisé en Turquie sur Y. Güney, dont le seul fait de prononcer le nom peut coûter 5 ans de prison, et une enquête sur la situation des Kurdes (Télépoche 25/12/1984, l'Humanité 4/1/1985).

UNE JOURNEE CULTURELLE turque et kurde à Metz, au Palais des Congrès, le 13/1/1985 (Le Républicain Lorrain, 11/1/1985).

L'ACTION DE L'A.M.I. au Kurdistan d'Iran : projection d'un film et débat, à Orléans, le 22 janvier (République du Centre, 14/1/1985).

HOMMAGE à Yilmaz Güney (Ventana - revue nicaraguayenne - 24/11/ 1984, ainsi que dans une revue vénézuélienne et une revue de Corée du Sud).

AU FORUM FURET/FNAC de Lille, rencontre sur les Kurdes et le Kurdistan, avec le Dr Grauwin, de l'A.M.I., et Gérard Chaliand (La Voix du Nord, 1/12/1984).

LA TORTURE CONTINUE de sévir dans la prison de Diyarbakir. Un avocat kurde, Mumtaz Kotan, est dans un état grave (Aftenposten 7/12/1984).

14 AIRBUS : les Turcs ont finalement confirmé leur commande, qu'ils ont failli annuler, car la politique de la France à leur égard les gêne (Le Canard Enchaîné, 26/1/1984).

CONDAMNATIONS A MORT EN TURQUIE : un "séparatiste" kurde (Le Figaro 27/12/1984), 4 militants de DEV SOL (L'Humanité 31/12). D'autre part, en 24 heures, 73 militants d'extrême gauche ont été arrêtés et 32 condamnés à de lourdes peines de prison (Le Matin 27/12/1984).

SUR LA MORT D'UN IMMIGRE : ceux-là mêmes qui s'indignent de la mort du travailleur "turc" Kemal Ozgül lui dénient son identité profonde de membre de la nation kurde (le Peuple Breton', déc. 84).

DOSSIER sur les Kurdes (Pogrom 14.12.1984). Un chapitre est consacré à Ismail Beşikçi, sociologue turc condamné depuis 1970 à 25 ans de prison en raison de ses recherches universitaires sur les Kurdes de Turquie. Un long article évoque ensuite la répression turque contre les Kurdes, dans l'est du pays. Enfin, un compte-rendu du débat au Bundestag sur les minorités originaires de Turquie vivant en R.F.A., où il a été abondamment question des Kurdes. Un dernier chapitre relate la situation des Yezidis demandeurs d'asile en Allemagne.

INTERVIEW d'AbdulRahman Ghassemlou, secrétaire général du PDKI (Deutsches Allgemeine Sonntagsbladett 23/12/1984).

GREVE DE LA FAIM dans trois prisons militaires de Turquie, (Marseille 1/1/85).

RASSEMBLEMENT DEVANT L'USINE PIRAULT ET FILS, en hommage à l'ouvrier kurde Kemal Ozgül, assassiné par un vigile de l'entreprise (L'Humanité 7/1/85).

"JOIE DANS LA PRISON" : pour la première fois depuis le coup d'état, les familles ont été autorisées à rencontrer les prisonniers autrement que derrière des barreaux. En première page, une photo de M. Zana embrassant sa fille (Hürriyet 3/1/1985). On peut penser, sans risquer de se tromper, que cette mesure est due à la pression internationale qui s'est exercée, en particulier lors du Congrès de la Fédération Internationale des Droits de l'Homme, dédié à Mehdi Zana.

"LE DOUBLE VISAGE DE LA FRANCE" : sourire par devant et coup de poignard dans le dos. A propos de l'émission RESISTANCES du 3 janvier. Protestation officielle de la Turquie. (Hürriyet 6 et 7/1/1985).

TROIS KURDES CONDAMNES A MORT à Diyarbakir (L'Humanité, International Herald Tribune, Ouest-France 11/1/1985, Le Journal de l'Ile de la Réunion 12/1/85).

UNE CRECHE KURDE ouverte à Stockholm suscite la protestation de l'Ambassade de Turquie (Svenska Dagbladet 11/1/85).

PROCES DE 84 MILITANTS KURDES DU P.K.K. à Diyarbakir (L'Humanité 21 et 22/1/85, Le Monde 22/1.). 30 condamnations à mort sont requises (Cumhurriyet 22, 24 et 31/1/85).

DES NEGOCIATIONS SUR UN CESSEZ-LE-FEU entre les Kurdes du P.D.K.I. et les émissaires de Khomeiny échouent (Financial Times 25/1/85).

L'A.M.I., une aide humanitaire en marge. Reportage (La Voix du Nord 21/12/1984)

NOEL DANS LES MAQUIS kurdes, pour un Médecin du Monde (Ouest- France 8/1/1985, Le Havre Presse 16/1/1985).

APPEL D'AMNESTY INTERNATIONAL, dans le cadre de la campagne d'abolition de la torture, en faveur de Mumtaz Kotan et de Mehdi Zana. Résolution du Parlement Européen condamnant la torture en Turquie (Communiqués d'Amnesty International).