De
au
  

Mardi 17 octobre 2017 à 19h58 AFP Le référendum d'indépendance kurde est "terminé et fait désormais partie du passé", de même que "son résultat", a affirmé mardi le Premier ministre irakien Haider al-Abadi.

  

Mardi 17 octobre 2017 à 19h48 AFP Les deux grands partis kurdes irakiens sont entrés en guerre ouverte après le succès des forces irakiennes face à leurs combattants à Kirkouk (nord), plusieurs cadres de l'Union patriotique kurde (UPK) accusant le président du Kurdistan irakien de "vol".

  

Mardi 17 octobre 2017 à 19h44 AFP Les deux grands partis kurdes irakiens sont entrés en guerre ouverte après le succès des forces irakiennes face à leurs combattants à Kirkouk (nord), plusieurs cadres de l'Union patriotique kurde (UPK) accusant le président du Kurdistan irakien de "vol".

  

Mardi 17 octobre 2017 à 19h21 AFP La chute de Raqa et les affrontements pour le contrôle de Kirkouk montrent, de façon simultanée, l'efficacité militaire de la stratégie américaine en Syrie et en Irak, appuyée sur les Kurdes, mais aussi ses faiblesses politiques.

  

Mardi 17 octobre 2017 à 19h15 AFP Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le retrait des forces kurdes, ruinant les espoirs d'indépendance de la région autonome du Kurdistan en plein marasme économique.

  

Mardi 17 octobre 2017 à 18h16 AFP Le président irakien Fouad Massoum a fait porter mardi lors d'une allocution télévisée la responsabilité de l'intervention militaire de Bagdad sur le référendum d'indépendance initié par le président de la région autonome Massoud Barzani.

  

Mardi 17 octobre 2017 à 18h03 AFP Le président irakien Fouad Massoum a fait porter mardi lors d'une allocution télévisée la responsabilité de l'intervention militaire de Bagdad sur le référendum d'indépendance initié par le président de la région autonome Massoud Barzani.

  

Mardi 17 octobre 2017 à 17h57 AFP

  

Mardi 17 octobre 2017 à 17h45 AFP Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le retrait des forces kurdes, ruinant les espoirs d'indépendance de la région autonome du Kurdistan, en plein marasme économique.

  

Mardi 17 octobre 2017 à 17h01 AFP La communauté kurde irakienne a longtemps été persécutée, en particulier sous le régime de l'ex-dictateur Saddam Hussein. Elle représente 15 à 20% de la population d'Irak, soit 5 à 6 millions de personnes vivant dans le nord du pays riche en pétrole.