Publications


Bulletin complet

avec revues de presse

Bulletin N° 4 | Janvier

 
tags: N° 4 | janvier-février 1984

SECTION ALLEMANDE' DE L'INSTITUT KURDE

L'Institut Kurde s'agrandit : une section allemande vient de se créer à BONN.

La communauté kurde vient de subir une grande perte, en la personne de Tawfiq Wahby, qui est décédé à Londres, le 5 janvier, à l'âge de 93 ans. C'était l'un des membres fondateurs de l'Institut Kurde.

Sean Mac Bride, prix Nobel de la Paix en 1974, nous a fait l'honneur de visiter l'Institut, manifestant ainsi son intérêt et son soutien à la cause kurde.

Enfin, dans quelques semaines, commencera la célébration du Nouvel An kurde. L'Institut organisera une fête, le 18 mars prochain, à Paris.

SECTION ALLEMANDE' DE L'INSTITUT KURDE



Lors de la fondation à Paris de l'Institut Kurde, en février 1983, il avait été prévu de créer, dès que les circonstances s'y prêteraient, des sections de l'Institut dans les divers pays européens où résident des Kurdes.

C'est désormais chose faite en Allemagne Fédérale. Depuis plus d'un mois, les locaux de la section allemande de l'Institut sont en cours d'aménagement. L'inauguration officielle aura lieu à la fin du mois de mars.

La section allemande de l'Institut Kurde a été créée avec l'accord et l'aide du gouvernement d'Allemagne Fédérale et de la Croix Rouge allemande, soucieux de donner aux réfugiés politiques (actuellement 2 300) et aux demandeurs d'asile (30 000) kurdes en Allemagne les mêmes avantages qu'aux réfugiés d'autres nationalités.

Le premier objectif de l'Institut à Bonn sera d'apporter toute l'aide possible dans les domaines juridique, social et culturel à cette population qui tonnait de graves problèmes d'adaptation et d'intégration dans un pays dont peu connaissent la langue.

La publication de MIZGIN, revue bilingue, en collaboration avec la Croix Rouge allemande, va dans ce sens. Doivent paraître également dans les prochains jours des brochures d'information pratique, en langue kurde, destinées aux Kurdes qui s'adressent aux centres régionaux de la Croix Rouge ou qui se rendent dans des dispensaires et autres centres de soin. La première à être publiée traitera des premiers secours, ou secours d'urgence, et pourra servir de support pour les cours de secourisme destinés aux immigrés, auxquels participeront des Kurdes. La seconde brochure aura pour thème le système d'éducation en R.F.A. Une autre, en préparation, abordera le problème de la grossesse.

A l'Institut même se tiendra une permanence juridique et sociale qui fournira conseils et informations aux Kurdes sur tous les problèmes qui se posent à eux quotidiennement. Enfin, dès que le nombre d'inscrits sera suffisant, des cours d'allemand débuteront à l'Institut.

La section allemande se consacrera d'autre part au maintien, à l'enrichissement et à la diffusion de la culture kurde dans les milieux immigrés. A cette fin, elle envisage d'organiser régulièrement des manifestations culturelles et artistiques dans diverses villes d'Allemagne, et mettra en place des activités permanentes d'animation et de formation. Au siège même de l'Institut, une grande salle permet dès maintenant l'organisation d'expositions de photos ou d'objets d'artisanat.

Le rôle de la section allemande est également d'assurer à travers la très forte communauté kurde immigrée en Allemagne (300.000 personnes environ) la diffusion des publications en langue kurde de l'Institut.

LA DISPARITION DE TAWFIQ WAHBY

Tawfiq Wahby, écrivain et linguiste, l'un des membres fondateurs de l'Institut Kurde, est décédé, le 5 janvier 1984, à Londres, à l'âge de 93 ans.

Né en 1891 à Suleymaniyé, il fut officier dans l'armée ottomane, puis dans l'armée irakienne, avant de devenir gouverneur de Suleymaniyé, en 1930, et, de 1944 à 1958, ministre, sénateur, puis membre de la Chambre Haute du Gouvernement.

Il quitta l'Irak en 1958 pour s'installer à Londres, où il demeura jusqu'à sa mort, poursuivant en exil son intense activité intellectuelle. Après une cérémonie intime d'adieux, réunissant à son domicile londonien sa famille et ses amis, où l'Institut était représenté par son président, le corps de l'écrivain disparu a été envoyé au Kurdistan irakien où, suivant son désir, il a été inhumé à Pîre Megrîn.

Tawfiq Wahby parlait le kurde (dont il connaissait les différents dialectes), le turc, l'arabe, le persan, l'anglais, le français, l'allemand. Spécialiste des langues iraniennes anciennes, il a publié de nombreux ouvrages sur la langue kurde, dont une grammaire, un dictionnaire arabe/kurde, un dictionnaire kurde/anglais, une étude sur les dialectes kurdes, premier essai d'analyse scientifique des dialectes et de leurs inter-relations. Il est également l'auteur d'ouvrages sur les anciennes religions des Kurdes, sur l'étymologie, la philologie, etc. Son dernier article, écrit quelques semaines avant sa mort, est une étude linguistique publiée dans notre revue Hêvî. Avec Tawfiq Wahby, c'est un grand savant, l'un des plus fins lettrés kurdes qui disparaît.

SEAN MAC BRIDE UN VISITEUR DE MARQUE

Sean Mac Bride, prix Nobel de la Paix en 1974, Prix Lénine de la Paix en 1977, a été l'un des champions de l'indépendance irlandaise, pour laquelle il a combattu des années durant. Il n'a cessé de militer, au sein des organismes internationaux et dans son propre pays, pour les droits de l'homme, pour la liberté des peuples opprimés, pour les droits des nations minoritaires.

Lors de sa visite amicale à l'Institut Kurde, il a tenu à manifester son soutien et sa sympathie pour la nation kurde dans son ensemble et a souligné l'importance du combat culturel pour la survie d'une nation.

NEWROZ LE NOUVEL AN KURDE

Le Nouvel An, la fête du Printemps est traditionnellement célébrée au Kurdistan. L'Institut Kurde fêtera Newroz le 18 mars, dans la salle du Cirque d'Hiver, à Paris. Au programme, musique, chants et danses, ainsi qu'un buffet kurde.

EXPOLANGUES

L'Institut Kurde a participé à Expolangues, deuxième "Semaine Internationale des Langues et Cultures", qui s'est tenue au Grand Palais, à Paris, du 26 au 30 janvier, et a regroupé organismes officiels, universités, éditeurs, associations, ayant pour vocation l'étude, le développement, la diffusion des langues.

PROGRAMME DES ACTIVITES ET ANIMATION

  • Le 19 février, à l'Institut, l'atelier de femmes organise une fête des enfants. Une exposition de dessins d'enfants est prévue, une projection de dessins animés, ainsi qu'une chorale d'enfants, une distribution de cadeaux et un buffet.

    Des musiciens viendront animer la fête. Parents et enfants sont invités à venir nombreux.
  • Le 26 février, dans le cadre dé nos activités "Connaissance du Tiers-Monde", la journée sera consacrée à la Guadeloupe, avec la projection d'un film sur les Antilles et une représentation du groupe musical. de Guy Konket, compositeur de "gro'ka", musique des esclaves antillais, et symbole de leur résistance à l'oppression.
  • Dimanche 4 mars, journée de commémoration, à la mémoire de Tawfiq Wahby, avec projection d'un film documentaire et un débat.

UNE EQUIPE DE FOOT-BALL

Depuis janvier, une équipe de football "Kurdistan Spor" s'entraîne, afin de défendre les couleurs kurdes dès l'année prochaine aux championnats de France de football. L'équipe a disputé son premier match le 4 février.

COLONIE DE VACANCES

Pour les enfants de 6 à 12 ans, l'Institut organisera au mois d'août une colonie de vacances, dans le Vercors. Les personnes intéressées peuvent, dès maintenant, prendre contact, soit pour inscrire leurs enfants, soit pour apporter leur aide.

LES LIVRES ET PUBLICATIONS RECENTES

"Brève Histoire des Kurdes et du Kurdistan", de Mohamed D. Amin Zaki. Réédition, en arabe. Cet ouvrage, qui retrace l'histoire des Kurdes, de l'Antiquité à nosjours, a été publiée pour la première fois, en kurde (caractères arabes), à Bagdad, 1931.

"Dim-Dim". Réédition du célèbre roman, paru en 1966, de l'écrivain kurde d'U.R.S.S. Ereb ?emo. Roja Nû, Stockholm.

Enfin, quelques livres pour enfants :

"Belê Lotta kare bajo", traduction du livre d'Astrid Lindgren. Çapxana Kurd, Stockholm.

"Kino digot "Alikarî bikim". Inger û Losse Sandberg. Traduit du suédois. Çapxana çanda Kurd. Stockholm.

Une série d'études universitaires, traitant de la question kurde, viennent de paraître :

  • Thèse de 3e cycle, Paris IV. "La confrérie des Naqsbendis au Kurdistan au XIXe siècle", de Halkawt Hakim.
  • Mémoire de D.E.A. "Aperçu documentaire sur les positions des organisations politiques iraniennes vis à vis de la question kurde 1979-1982." Nasrine Zamanî. Paris IV.
  • Mémoire de maîtrise, Paris X. "Naissance du mouvement national kurde en Iran". Mohseni-Sadjadi Chirine.
  • "Contribution à l'étude des Partis politiques kurdes et leur implantation à l'étranger". Christiane More. Mémoire présenté à Paris IV.

A SIGNALER

La revue ENCUENTRO ISLAMO-CRISTIAN0, Madrid, Espagne, a publié un numéro spécial, consacré à la question kurde : "Los Kurdos, esos olvidados".

MEDIAS



Télé-Luxembourg a diffusé le 8 janvier dernier un film documentaire sur l'Institut Kurde de Paris.