Page Précédente

Washington ne commente pas une possible opération turque contre le PKK


Samedi 1 decembre 2007 à 19h43

WASHINGTON, 1 déc 2007 (AFP) — La Maison Blanche n'a pas commenté, ni confirmé, l'opération militaire que l'armée turque dit avoir menée samedi contre les rebelles kurdes retranchés dans le nord de l'Irak.

"Nous avons travaillé dur depuis le 5 novembre pour poursuivre le dialogue entre le président (George W.) Bush et le Premier ministre (turc Recep Tayyip) Erdogan pour accroître la coopération entre la Turquie, l'Irak et les Etats-Unis afin de bloquer la menace terroriste du PKK", a simplement déclaré Gordon Johndroe, un porte-parole de la Maison Blanche, dans un communiqué.

Selon l'état-major de l'armée turque, l'artillerie et des éléments aériens ont attaqué "à l'intérieur des frontières de l'Irak" un groupe "de 50 à 60 terroristes", dénomination officielle des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), leur infligeant de "lourdes pertes".

Toutefois, le PKK a démenti que l'armée turque ait mené une incursion contre ses positions tandis qu'à Bagdad, l'armée américaine a indiqué ne disposer d'"absolument aucune information" concernant une telle opération.

Le département d'Etat n'a pas non plus confirmé les déclarations de l'armée turque. "Je ne peux pas les confirmer", a dit un porte-parole Edgar Vasquez.

"Nous encourageons la Turquie et l'Irak à travailler ensemble", a-t-il ajouté, en référence aux précédents appels américains à l'ouverture de discussions entre Ankara et Bagdad.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.