Page Précédente

Une vingtaine de députés kurdes élus au Parlement turc


Dimanche 22 juillet 2007 à 19h08

ANKARA, 22 juil 2007 (AFP) — Treize ans après en avoir été exclus, une vingtaine de députés kurdes qui prônent un règlement pacifique du conflit kurde ont été élus au Parlement turc lors des législatives de dimanche, selon les résultats non-officiels des télévisions.

Vingt-quatre députés kurdes ont été élus dans les provinces de l'est et du sud-est anatolien, peuplés majoritairement de Kurdes, sous l'étiquette d'"indépendants", selon CNN-Türk et NTV.

Le parti pour une société démocratique (DTP, principal parti pro-kurde) qui jouit d'un fort soutien dans cette région, a présenté soixante candidats aux élections sous l'étiquette "indépendant" afin de contourner la règle du seuil minimum de 10 % des voix au niveau national pour qu'un parti puisse entrer au Parlement.

Ces députés doivent pouvoir former un groupe dans le prochain Parlement.

"Nous allons avoir pour mission de contribuer à la paix et à la démocratie", a déclaré Ahmet Türk, un politicien kurde qui avait démissionné de son parti pour se présenter.

"Nous réclamons une nouvelle vision" du problème kurde, a-t-il dit sur la chaîne d'information CNN-Türk.

Les candidats ont fait campagne sur le thème de la réconciliation entre Turcs et Kurdes. Ils ont notamment appelé Ankara à abandonner l'option militaire contre les séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit) et à accroître les droits de cette minorité.

Les premiers pas des députés kurdes au Parlement ont pris fin sur un échec en 1994 quand leur immunité a été levée après avoir été accusés de collusion avec le PKK. Certains se sont retrouvés en prison et d'autres ont choisi l'exil.

Le DTP veut obtenir une amnistie pour les membres du PKK, alors qu'Ankara exige une reddition.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.