Page Précédente

Un responsable du PKK reconnait un bombardement turc au Kurdistan irakien


Dimanche 2 decembre 2007 à 07h19

ERBIL (Irak), 2 déc 2007 (AFP) — Un responsable du Parti du travailleur du Kurdistan a reconnu dimanche que des hélicoptères turcs avaient bombardé des combattants du PKK la veille au Kurdistan irakien, dans le nord de l'Irak, affirmant cependant que le raid n'avait fait "aucune victime".

La veille, ce même responsable avait démenti toute incursion, terrestre ou aérienne, de l'armée turque au Kurdistan irakien.

"Il y a eu une frappe aérienne menée par des hélicoptères le long de la frontière", a déclaré au correspondant de l'AFP à Erbil, capitale du Kurdistan irakien, le responsable qui a requis l'anonymat.

"Aucun de nos combattants n'a été tué", a-t-il affirmé, interrogé au téléphone depuis un lieu qu'il n'a pas précisé.

L'armée turque a annoncé être intervenue samedi dans le nord de l'Irak contre un groupe d'une cinquantaine de rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), leur infligeant selon elle de "lourdes pertes".

Selon Ankara, l'artillerie et des éléments aériens ont attaqué "à l'intérieur des frontières de l'Irak" un groupe de 50 à 60 combattants du PKK.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.