Page Précédente

Turquie/PKK: Erdogan envisage de créer un comité de "sages"


Mardi 26 mars 2013 à 11h51

ANKARA, 26 mars 2013 (AFP) — Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a affirmé mardi qu'il envisageait de créer un comité de "sages" au rôle consultatif pour encadrer le processus de paix en cours avec les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

"Nous pourrions avoir besoin d'une délégation de sages, d'un groupe de sages", a déclaré M. Erdogan lors d'une allocution devant son groupe parlementaire.

"Ils n'auront pas de pouvoir de sanction, il ne s'agira que d'une délégation consultative (...) Nous pouvons obtenir leur soutien pour orienter les perceptions de la société, car il ne faut pas que la société ait une perception erronée" des mesures prises pour mettre fin au conflit kurde.

"Si nous prenons une telle décision, nous allons voir qui sont les gens qui sont écoutés par la société, (...)nous souhaitons que tous les secteurs soient représentés", a indiqué le Premier ministre, évoquant un recrutement parmi les ONG, les médias, les universitaires et autres "leaders d'opinions".

Les autorités turques sont en discussion depuis plusieurs mois avec le chef emprisonné du PKK, Abdullah Öcalan, pour mettre fin au conflit kurde, qui a fait quelque 45.000 morts en 29 ans.

Öcalan a accompli un geste important en appelant jeudi ses troupes au cessez-le-feu et à se retirer de Turquie, vraisemblablement vers les bases arrières du PKK dans les montagnes du nord de l'Irak.

La direction militaire du PKK a officiellement décrété la trêve samedi mais a prévenu qu'elle n'entamerait le retrait que si les autorités turques créent "les commissions et les institutions nécessaires" pour encadrer le processus.

Les médias ont évoqué des travaux en cours pour la constitution d'un groupe de "sages" de 25 à 30 personnes, dont des intellectuels de renom comme l'écrivain kurde Yasar Kemal.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.