Page Précédente

Turquie: le fils d'un chef de l'AKP libéré un mois après son enlèvement


Samedi 21 octobre 2006 à 14h44

ANKARA, 21 oct 2006 (AFP) — Des rebelles séparatistes kurdes ont relâché le fils d'un responsable régional du Parti de la justice et du développement (AKP, formation conservatrice au pouvoir) enlevé dans l'est de la Turquie le 24 septembre, a annoncé samedi l'agence de presse turque Anatolie.

Serdar Sener Suroglu, 33 ans, a été interrogé sur les conditions de sa détention par les autorités militaires mais n'a pas donné de détails à la presse. "Je suis simplement content que le cauchemar soit terminé", a-t-il dit, selon Anatolie.

Il avait été enlevé, selon un communiqué du gouverneur de la province, par une dizaine de membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), alors qu'il rejoignait en voiture la ville de Tunceli depuis un village voisin.

Les autres passagers du véhicule avaient été laissés en liberté et seul le fils du chef local de l'AKP, Veli Suroglu, avait été enlevé, ce qui avait amené les autorités à penser que son enlèvement visait à obtenir une rançon.

Le PKK, qui lutte depuis 1984 pour l'indépendance du sud-est anatolien, est considéré comme une organisation terroriste par Ankara, l'Union européenne et les Etats-Unis. Le conflit a fait plus de 37.000 morts.

Les rebelles, qui disposent de bases dans l'Irak voisin, ont ordonné un cessez-le-feu unilatéral depuis le 1er octobre, dans l'espoir qu'il permette un dialogue avec le gouvernement turc à même de mettre fin au conflit.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.