Page Précédente

Turquie: attentat contre un gazoduc avec l'Iran, le PKK accusé (gouverneur)


Mercredi 25 août 2010 à 14h59

ANKARA, 25 août 2010 (AFP) — Un attentat a endommagé mardi soir un gazoduc irano-turc dans la province d'Agri (est de la Turquie), frontalière de l'Iran, et les rebelles kurdes sont les auteurs de ce sabotage, a déclaré mercredi le gouverneur local.

"L'explosion est l'oeuvre des membres de l'organisation terroriste séparatiste", a dit le gouverneur d'Agri, Ali Yerlikaya, cité par l'agence de presse Anatolie. L'expression "organisation terroriste séparatiste" est utilisée par les autorités pour désigner le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Un incendie s'est déclaré après l'explosion, survenue à la hauteur de la ville d'Eleskirt, mais il a pu être éteint rapidement, a souligné le gouverneur.

Des réparations sont en cours sur le conduit visé et la Turquie n'a pas à s'inquiéter d'une pénurie de gaz naturel, a déclaré à l'AFP une porte-parole de la compagnie publique de distribution de pétrole et de gaz Botas.

Interrogé par des journalistes, le ministre de l'Energie Taner Yildiz a indiqué que l'acheminement de gaz iranien serait rétabli d'ici "environ sept à huit jours", a rapporté Anatolie.

D'ici là, la Turquie ne souffrira d'aucune pénurie grâce au gaz provenant de Russie et d'Azerbaïdjan, qui couvre les besoins actuels, a ajouté le ministre.

La Turquie reçoit entre 15 et 18 milliards de mètres cubes de gaz par jour du gazoduc iranien, qui relie la ville de Tabriz (nord-ouest de l'Iran) à Ankara.

Le PKK mène depuis 26 ans des actions armées pour obtenir l'autonomie du sud-est et de l'est de la Turquie, à majorité kurde.

L'organisation, considérée comme terroriste par de nombreux pays, a décrété le 13 août une trêve unilatérale à l'occasion du mois musulman du Ramadan. Elle a attaqué par le passé des pipelines, notamment en juillet et août l'oléoduc reliant l'Irak à la Turquie.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.