Page Précédente

Trois rebelles, un soldat tués dans le sud-est de la Turquie


Vendredi 15 août 2008 à 15h45

ANKARA, 15 août 2008 (AFP) — Trois rebelles kurdes ont été tués vendredi lors de combats et un membre des forces de sécurité a péri dans l'explosion d'une mine dans le sud-est de la Turquie, a affirmé l'état-major de l'armée turque.

Les trois rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont été abattus lors d'un accrochage dans la région montagneuse de Sason, dans la province de Batman, a indiqué l'état-major sur son site internet.

Un membre des forces de sécurité a perdu la vie et un autre a été blessé par l'explosion d'une mine posée par le PKK dans une zone montagneuse proche de la ville de Semdinli, dans la province de Hakkari, aux confins de l'Iran et de l'Irak, selon le communiqué.

Jeudi, une patrouille militaire a mis en fuite un groupe de six rebelles qui tentaient de pénétrer illégalement en Turquie depuis la Syrie et ont abandonné dans leur fuite 144 kilos d'explosifs, déclare encore l'armée.

Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l'Union européenne, se bat depuis 1984 pour l'autonomie du sud-est de la Turquie, peuplé en majorité de Kurdes. Le conflit a fait plus de 37.000 morts.

L'armée turque a renforcé depuis décembre sa répression contre l'organisation séparatiste, intensifiant les opérations dans le sud-est du pays, et menant des incursions aériennes contre des camps du PKK dans le nord de l'Irak.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.