Page Précédente

Raid d'Arbil : les Américains voulaient saisir deux officiels iraniens (presse)


Mardi 3 avril 2007 à 03h03

LONDRES, 3 avr 2007 (AFP) — Les Etats-Unis avaient pour but d'arrêter deux hauts fonctionnaires iraniens de la sécurité lors de leur raid effectué le 11 janvier à Arbil, la capitale du Kurdistan irakien, qui s'était soldé par l'arrestation de six employés iraniens, dont l'un a été ensuite libéré, écrit l'Independent mardi.

Selon le journal britannique, les véritables cibles des Américains étaient Mohammed Jafari, adjoint au chef du conseil national de sécurité iranien, et le général Minojahar Frouzanda, responsable des renseignements de la garde révolutionnaire.

"Ils étaient après Jafari. Les Américains pensaient qu'il était là-bas", a déclaré Fuad Hussein, chef d'état major de Massoud Barzani, président du gouvernement régional du Kurdistan.

Sadi Ahmed Pire, actuel responsable du cabinet du président irakien Jalal Talabani à Bagdad, a également confirmé au journal que Jafari -- au Kurdistan en visite officielle -- était accompagné de Frouzanda.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.