Page Précédente

Procès Saddam Hussein: les assassinats d'avocats ou de proches de magistrats


Lundi 16 octobre 2006 à 16h28

PARIS, 16 oct 2006 (AFP) — Quatre avocats de l'ancien président irakien Saddam Hussein ou de ses co-accusés, un proche du juge, et le frère du procureur dans le second procès sur le génocide des kurdes, ont été assassinés depuis l'ouverture du premier procès en 2005.

--2005--

- 19 oct: Ouverture du premier procès sur le massacre dans les années 1980 de 148 villageois à Doujail, après un attentat manqué contre l'ex-président en 1982.

- 20 oct: Me Saadoun Janabi, avocat d'Awad Ahmad al-Bandar, ancien juge du tribunal révolutionnaire et co-accusé de Saddam Hussein, est assassiné à Bagdad.

- 8 nov: Me Adel Mohammad Abbas, avocat de l'ancien numéro deux du régime irakien Taha Yassine Ramadan, est retrouvé mort à Bagdad. Me Tamer Hammoud Hadi, qui défend un autre accusé, Barzan al-Tikriti, est retrouvé blessé.

- 25 nov: Issam Ghazzawi, porte-parole de l'équipe des défenseurs de Saddam Hussein, basée à Amman, indique que l'avocat irakien de l'ancien président, Khalil al-Doulaïmi, et les autres avocats du procès, sont constamment menacés.

- 22 déc: le Comité de défense de Saddam Hussein réitère une demande de protection pour les avocats victimes de menaces, en particulier pour l'ancien ministre américain de la Justice Ramsey Clark. L'ancien ministre de la Justice du Qatar, Nagib al-Nouaïmi, affirme avoir été menacé de mort. Le Comité affirme que trois avocats au total ont été blessés.

--2006--

- 21 juin: assassinat à Bagdad d'un troisième avocat, Me Khamis al-Obeidi, un des avocats de Saddam Hussein.

- 21 août: début du deuxième procès. Saddam Hussein et six co-accusés sont jugés pour génocide contre les Kurdes, en 1987-1988.

- 29 août: Abdel Monem Yassine Hussein, avocat-assistant de Me Badie Aref Izzat, qui défend plusieurs co-accusés ou anciens collaborateurs de Saddam Hussein, dont l'ancien vice-Premier ministre Tarek Aziz, est enlevé à Bagdad. Son corps est découvert à la morgue le 3 septembre.

- 28 septembre: le beau-frère du juge Mohammed al-Oreibi al-Majid al-Khalifa, qui préside le procès de Saddam Hussein est assassiné, sans qu'il soit possible d'établir un lien avec le procès. Son neveu est blessé dans la même attaque.

- 16 octobre: Imad al-Faroun, frère de Mounkith al-Faroun, procureur général dans le procès pour génocide contre les kurdes, est assassiné par des hommes armés dans l'ouest de Bagdad.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.