Page Précédente

Perquisitions chez des sympathisants présumés du PKK interdit en Allemagne


Mercredi 18 avril 2007 à 15h19

BERLIN, 18 avr 2007 (AFP) — La police de Bavière (sud de l'Allemagne) a saisi mercredi des ordinateurs, des téléphones portables et des documents lors d'une série de perquisitions chez des sympathisants présumés du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Allemagne, a-t-elle indiqué.

L'opération lancée par la police criminelle régionale de Bavière visait 32 personnes soupçonnées de violation de la loi allemande sur le droit de réunion.

Ces personnes font l'objet d'une enquête depuis le début 2005 notamment pour vente de publications interdites et collecte d'argent pour le parti.

Les 176 participants aux perquisitions ont notamment mis la main sur quelque 150 publications du PKK et 16.000 euros en billets de banque.

Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, l'Union européenne et les Etats-Unis.

Il est interdit depuis 1993 en Allemagne à la suite d'une vague d'attentats terroristes contre des intérêts turcs et allemands dans le pays.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.