Page Précédente

Nouveaux raids aériens turcs sur des bases des rebelles en Irak


Vendredi 19 août 2011 à 09h36

Erbil (Irak), 19 août 2011 (AFP) — Des avions turcs ont bombardé vendredi des bases du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, rebelles turcs kurdes) dans le nord de l'Irak pour la troisième journée consécutive, a indiqué à l'AFP un porte-parole des rebelles.

"Les attaques ont repris ce matin (vendredi) contre Qandil uniquement", a affirmé Dozdar Hammo, faisant référence à une zone du nord de l'Irak à proximité de la frontière turque.

Il a ajouté que l'aviation turque avait mené des raids nocturnes qui avaient duré près de trois heures contre Qandil et des bases à proximité de la frontière.

Les autorités militaires turques avaient annoncé plus tôt que l'aviation avait bombardé 28 objectifs du PKK dans les régions de Qandil, Hakurk, Avasin-Basyan et Zap, dans le nord de l'Irak.

En coordination avec l'aviation, l'artillerie turque a pilonné 96 autres objectifs dans la région, selon l'état-major turc.

D'autres bombardements turcs avaient déjà eu lieu mercredi, les premiers depuis plus d'un an, après une embuscade sanglante des rebelles qui avait coûté la vie à neuf membres des forces turques à Cukurca, dans le sud-est de la Turquie.

Le PKK, né dans le sud-est de la Turquie à majorité kurde, a pris les armes en 1984, ouvrant la voie à un conflit qui a fait plus de 45.000 morts depuis.

Il est considéré comme une organisation terroriste par Ankara et une bonne partie de la communauté internationale, dont les Etats-Unis.

Selon Ankara, 2.000 rebelles sont retranchés en Irak, d'où ils s'infiltrent en Turquie pour mener des attaques.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.