Page Précédente

Norvège: nouvelle peine de prison pour un "mollah" encombrant


Vendredi 30 octobre 2015 à 14h51

Oslo, 30 oct 2015 (AFP) — La justice norvégienne a condamné à une nouvelle peine d'un an et demi de prison un prédicateur fondamentaliste kurde irakien, connu sous le nom de mollah Krekar, pour menaces et appel au crime.

A peine sorti de prison où il venait de passer deux ans et 10 mois pour des faits similaires, Krekar avait répété en février, lors d'un entretien télévisé, des propos menaçants à l'égard d'un autre kurde qui avait arraché des pages du Coran et les avait brûlées.

"Tous ceux qui connaissent la peine (prévue par le Coran) peuvent le tuer", avait notamment déclaré Krekar, Najmeddine Faraj Ahmad de son vrai nom.

Il s'était aussi félicité de l'attaque sanglante commise un mois plus tôt à Paris par des jihadistes contre le journal satirique Charlie Hebdo, des propos pour lesquels il n'était toutefois pas jugé.

Établi en Norvège depuis 1991, le religieux de 59 ans dispose de deux semaines pour faire appel du verdict du tribunal d'Oslo. Son avocat a déclaré aux médias norvégiens qu'il trouvait le jugement "erroné".

Considéré comme une menace pour la sécurité nationale en Norvège, Krekar est depuis 2003 sous le coup d'un arrêté d'expulsion qui n'a toujours pas été exécuté en l'absence de garanties sur son sort en Irak où il risque la peine de mort.

Il avait cofondé dans ce pays Ansar al-Islam, un groupe islamiste qu'il affirme ne plus diriger depuis 2002. Le groupe et lui-même figurent sur la liste des personnes et organisations terroristes des États-Unis et de l'ONU.

Coutumier des déclarations fracassantes, il a notamment dit dans le passé voir en Oussama ben Laden "un bon musulman" et comparé l'ex-président américain George Bush à Adolf Hitler.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.