Page Précédente

Nord de l'Irak: des obus de mortiers tirés depuis l'Iran tombent en Turquie


Lundi 11 mai 2009 à 11h05

DIYARBAKIR (Turquie), 11 mai 2009 (AFP) — Plusieurs obus de mortiers tirés par les forces de sécurité iraniennes contre le nord de l'Irak sont tombés lundi dans l'extrême sud-est de la Turquie, sans faire de victimes, a-t-on souligné de source de sécurité locale turque.

Lors des tirs de mortiers depuis l'Iran contre le PJAK, organisation soeur du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, rebelles kurdes de Turquie), des obus ont atterri dans une région montagneuse déserte près de Yüksekova, à l'intersection des frontières turque, iranienne et irakienne, a souligné cette source sous couvert d'anonymat.

Les autorités turques et iraniennes mènent chacune de leur côté une enquête sur l'incident, a-t-on ajouté de même source.

Des milliers de militants du PKK, en lutte ouverte contre le gouvernement d'Ankara, et du PJAK sont réfugiés dans les montagnes du nord de l'Irak.

Les artilleries iranienne et turque bombardent régulièrement cette zone.

L'aviation turque frappe aussi fréquemment la région avec l'aide de renseignements fournis par les Etats-Unis, alliés de la Turquie au sein de l'Otan.

Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par Ankara, les Etats-Unis et l'Union européenne, a lancé en 1984 une campagne armée pour obtenir l'autonomie du sud-est de la Turquie, une région peuplée majoritairement de Kurdes. Le conflit a fait 44.000 morts.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.