Page Précédente

Neuf islamistes libérés au Kurdistan irakien après un mois de détention


Mercredi 24 janvier 2007 à 08h59

SOULAIMANIYEH (Irak), 24 jan 2007 (AFP) — Les forces de sécurité de la région autonome du Kurdistan irakien ont libéré cette semaine neuf des 15 militants islamistes locaux arrêtés il y a un mois pour liens avec l'insurrection sunnite, a-t-on appris mercredi auprès des autorités.

"Leur libération est intervenue après que l'enquête eut prouvé que ces personnes n'étaient pas liées à Ansar al-Islam", un groupe affilié à la branche irakienne d'Al-Qaïda, a affirmé le responsable de la sécurité publique pour cette région du nord de l'Irak, Seifeddine Ali Ahmed.

Basé au Kurdistan, le mouvement INTERDIT Ansar al-Islam participe à l'insurrection sunnite en Irak.

Au total, 15 islamistes avaient été arrêtés fin décembre 2006 par les forces de sécurité kurdes, a indiqué ce responsable ajoutant que les six autres encore détenus faisaient toujours d'objet d'une enquête.

Un leader islamiste local, Kamel Haji Ali, avait à l'époque accusé les forces de sécurité d'avoir arrêté des dizaines de militants des groupes islamistes lors d'une campagne de répression.

Les arrestations avaient visé des militants de deux formations islamistes kurdes, Al-Haraka Al-Islamiya et Al-Jamaa Al-Islamiya, pourtant des partis légaux tolérés par le pouvoir, selon M. Ali, lui-même membre d'Al-Haraka Al-Islamiya.

Le parti Al-Jamaa Al-Islamiya a participé aux dernières élections fin 2005, et compte un député au parlement national et cinq parlementaires au sein de l'assemblée kurde.

Al-Jamaa Al-Islamiya, Al-Haraka Al-Islamiya et Ansar al-Sunna sont issus du mouvement islamiste kurde historique Al-Haraka Al-Islamiya.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.