Page Précédente

Le chef de l'armée turque promet d'écraser les rebelles kurdes


Dimanche 2 mai 2010 à 10h53

ANKARA, 2 mai 2010 (AFP) — Le chef de l'armée turque Ilker Basbug a promis dimanche d'écraser les rebelles kurdes après la mort de cinq soldats turcs au cours d'attaques de la rébellion en deux jours.

"Si vous pensez que ces attaques vont porter un coup à la détermination et à la résolution des forces armées turques dans leur lutte contre le terrorisme, vous vous trompez gravement," a-t-il dit à des journalistes à Ankara.

"Vous ne pouvez arriver à rien par le terrorisme", a-t-il ajouté lors d'une visite au mausolée de Mustafa Kemal Ataturk, père de la Turquie moderne.

Vendredi soir, un poste militaire a été attaqué par des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) armés de fusil d'assaut dans la province de Tunceli (est), tuant quatre soldats et en blessant sept autres.

Un autre soldat a été tué dans une embuscade de rebelles kurdes près de Lice, dans le sud-est de la Turquie, samedi soir, selon une source sécuritaire.

Le PKK, qui est considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et de nombreux pays, lutte pour la défense des droits des 15 millions de Kurdes de Turquie, sur une population totale de 71 millions d'habitants.

Le printemps marque chaque année la reprise des affrontements entre le PKK et les forces de sécurité, puisqu'il permet aux rebelles, avec la fonte des neiges, de quitter leurs bases des montagnes turques et du nord de l'Irak.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.