Page Précédente

Irak: Vives critiques kurdes contre la Turquie


Samedi 9 août 2008 à 12h25

SOULEIMANIYEH (Irak), 9 août 2008 (AFP) — Un des plus influents députés kurdes au Parlement irakien a accusé samedi la Turquie de chercher à réduire l'influence acquise par sa communauté depuis la chute du régime de Saddam Hussein en 2003.

"La Turquie a manoeuvré pour faire adopter une loi anti-kurde au Parlement. Elle est derrière l'adoption de l'article 24 de la loi électorale car elle essaie par tous les moyens de réduire les acquis obtenus par le Kurdes après la chute de Saddam Hussein", a affirmé Mahmoud Othmane, lors d'une conférence de presse dans la ville kurde de Souleimaniyeh.

L'article 24 du projet de loi devant régir les scrutins provinciaux proposait une répartition à part égale du pouvoir au conseil provincial de Kirkouk entre Arabes, Kurdes et Turcomans. S'estimant majoritaires, les Kurdes sont totalement opposés à cet article et souhaitent que leur prépondérance soit reconnue, ce que refusent les Arabes et les Turcomans.

Le projet avait été approuvé le 22 juillet par le Parlement, dans un contexte tendu: seuls 140 députés sur 275 étaient présents lors du vote et de nombreux parlementaires avaient dénoncé des irrégularités dans la procédure. Le vote a été boycotté par les 54 députés kurdes et d'autres législateurs hostiles à la loi.

En réaction, le Conseil présidentiel, composé du chef de l'Etat, Jalal Talabani, et de ses deux adjoints, avait décidé d'opposer son veto au texte.

M. Othmane a également critiqué les Etats-unis "qui ont joué un rôle négatif en ne réagissant pas aux manoeuvres turques pour faire passer cet article 24". Il s'en est également pris à la Grande-Bretagne qui "a fait pression sur les Kurdes pour qu'ils acceptent les demandes des Arabes et des Turcomans"

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.