Page Précédente

Irak: Manifestation à Bagdad contre le rattachement de Kirkouk au Kurdistan


Lundi 4 août 2008 à 16h41

BAGDAD, 4 août 2008 (AFP) — Plusieurs centaines d'habitants du quartier sunnite d'Adhamiyah, à Bagdad, ont manifesté lundi soir contre le projet de rattachement de la ville pétrolière de Kirkouk à la région autonome du Kurdistan, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ils ont défilé durant une heure en portant des drapeaux où étaient écrits : "Les tribus d'Adhamiyah condamnent le rattachement de Kirkouk au Kurdistan", "Kirkouk restera le symbole de la fraternité nationale", "Non à l'éclatement de l'Irak".

Portant des drapeaux irakiens, ils ont scandé: "Non à la division de l'Irak", "Oui à l'unité du pays", "Nous donnerons notre sang et notre âme pour Kirkouk".

Cette manifestation, qui intervient deux jours après celle de Hawija (50 km à l'ouest de la ville de Kirkouk), a été motivée par le vote unanime du bloc kurde jeudi, lors d'une réunion extraordinaire du conseil de la province, pour demander le rattachement de Kirkouk à la région du Kurdistan.

La Constitution irakienne prévoit la tenue d'un référendum à Kirkouk par lequel les habitants doivent dire s'ils veulent être rattachés au Kurdistan irakien ou non.

Kirkouk avait été placée par l'ancien président Saddam Hussein hors du Kurdistan irakien, une région indépendante de facto depuis 1991, et connaît depuis l'invasion menée par les forces américaines en 2003 des tensions entre les différentes communautés qui la peuplent.

Alors que les Kurdes ont aujourd'hui consolidé leur pouvoir au sein du nouvel Irak, ils exigent le rattachement de la ville à leur région autonome située à une cinquantaine de kilomètres plus au nord.

Les habitants arabes et turkmènes craignent eux d'être marginalisés si la gestion de la région passait aux mains des Kurdes.

Les informations ci-dessus de l'AFP n'engagent pas la responsabilité de l'Institut kurde de Paris.